AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 frappe toi le cœur (nausicaa)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


fifth ward


avatar


in town since : 08/12/2018
posts : 30
years old : vingt ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: frappe toi le cœur (nausicaa)   Sam 8 Déc - 20:33



Nausicaa Hill
cristallisation

nom complet - Elle se demande dans la nuit, si son nom avait encore un sens aujourd’hui. Si réellement, elle était encore vivante, ou si depuis ce jour, elle n’était plus. Elle ne sait pas comment le prendre. Est-ce que ce soir là, son nom avait eu une résonance ? Est-ce que ce soir là, quelqu’un avait hurlé dans ce foyer brisé, Nausicaa ? Princesse des abysses. Nausicaa. Est-ce que ce soir là, il s’en souvient, qu’elle s’appelait aussi McKenna ? Connaissait-il même son existence, connaissait-il même le nom de son père ? Il a tiré de sang froid et a rayé ce nom de la liste. Elle avait couru, couru longtemps, les larmes brûlantes, sans plus sentir ses jambes. Elle avait couru, ramper le sol, couvert son âme de terre. Et quand on l’a retrouvé, elle n’était plus elle : Nausicaa. Elle n’était plus elle. Plus fille. Plus enfant. Plus gamine. Hill. Mais pour toujours, elle ne courait que pour les venger en se demandant « pourquoi moi » ? Sans savoir que ce n’est plus elle. ☆

âge, date et lieu de naissance - Ce soir là, rien d’extraordinaire ne s’était produit, elle ne se considérait pas plus dans ce monde qu’une goutte de pluie. Une goutte uniquement, là, qui s’écrase pour annoncer l’averse. Celle qui se meurt sur le sol avant que les hommes n’ouvrent leurs parapluie. Elle était né le 12 mai 1998, aujourd’hui contrairement à autrefois, elle ne le fêtait plus réellement. Cet anniversaire qu’elle avait vu comme un jour de famille  avait perdu son sens. Averse dans ses yeux quand elle visualise la vieille bâtisse dans laquelle les cadavres de ses proches avait été retrouvé, à Harvey, ville de malheur. Elle n’y avait pas bougé, vingt ans, elle ne rêve que d’une chose, se venger pour la quitter. Le cœur léger. Ou le palpitant arrêté. ☆

nationalité et origines - Elle se rappelle des tendres traits de son père, la peau doucement bronzé, les yeux sombres, venu d’un pays chaud. Le souvenir du salon aux couleurs de l’orient, une origine quelque peu préservé tout aussi bien dans la vaisselle que dans les vêtements portés parfois par son père, rieur, vivant plus fort chaque matin. Jusqu’au jour où il ne se réveilla pas. Elle avait toujours cette image d’un pays du moyen-orient, un pays chaud dont le sol brûle la corne des pieds. Cependant, malgré des origines vagues dont elle ne se rappelle plus réellement, elle reste américaine, pure souche malgré ses traits, seuls souvenirs de ses sourires tendres de son père. Et les yeux bleus claires, comme ciel, comme mère. Elle lui manque à chaque fois qu’elle se regarde dans une glace alors elle ne se regarde plus. Malgré tout, elle ne peut pas oublier.  ☆

orientation sexuelle - Difficile, trop difficile, quand elle les découvre, souvent elle se met à la haïr pour un détail, grossier, trop souvent futile, juste le prétexte qui faut pour les fuir. Elle est étrangement pudique, maladivement craintive, elle croit aimer une seconde, ça lui met trop de doute alors souvent elle préfère fuir. Elle se dit toujours qu’elle fait peut-être erreur, que peut-être, elle n’est fait pour aimer personne, ou alors jamais le bon. Elle est pourtant éprise des hommes qui la brise, éprise plus de haine que de bonheur. Elle se dit que son cœur doit éprouvé avant d’aimer réellement. Au final, elle finit toujours déchiré. Par ses bras robustes, par ses lèvres charnues, par leurs mots anesthésiant. Hétérosexuelle, elle croit. Rarement persuadé d’aimer pour de vrai. Rarement donner au premier venu. Au final, elle était toujours enveloppé d’une innocence qui brille un peu dans ses pupilles quand on essaye de la séduire. Elle se plaît à jouer du moment que les jeux ne vont pas trop loin, car quand elle réellement, elle sait que ça pourrait la tuer de comprendre que ce n’était qu’une mascarade. ☆

statut civil Parti trop vite du nid, car pour elle il n’y en a plus depuis le jour qui la hante encore. Parti trop vite, elle avait prit saisit ses chances pour survivre du mieux qu’elle peut. Au lycée déjà elle avait prévu le coup en se trouvant pour proie ce garçon. Fou d’elle avant qu’elle ne vienne à lui, ou bien coulant dans ses yeux avec le temps qui file. Au final, elle en avait fait son petit toutou, rien que pour elle, rien que pour vivre. Il ne valait rien, rien de plus qu’un moyen pour elle de flâner encore en ville tandis qu’il trime pour remplir leurs poches pour pouvoir vivre dans leur immeuble pourris. Pour avoir le chauffage, et pour pouvoir se nourrir. En couple, pas réellement d’après elle, mais pour éviter de laisser croire qu’elle fait de l’esclavage, elle laissait croire que c’était vrai. Elle colore le monde d’hommes qu’elle met à ses pieds, parce que croyez-vous réellement que c’est le seul à souffrir de son regard médusant ? Elle sait bien comment les mettre à ses pieds, ces chiens. ☆

occupation - Ca n'a jamais été sa vocation. Elle n’en a jamais réellement rêvé de la glace. Elle aurait préféré danser sur le sable brûlant. Elle se disait qu’elle méritait de s’allonger sur des pics, comme ces mendiants prêt à souffrir pour un peu d’argent. Elle se dit qu’elle aurait sans doute fini par devenir médecin, par devenir quelqu’un de bien si le Baumann n’avait pas tout piétiné sur son passage. Mais tout c’était passé si vite, et la voilà sur la glace à vivre de la même passion que sa mère, et son frère qu’elle a trop souvent admiré. Nausicaa est persuadée qu’elle le fait pour se rappeler d’eux, la vérité c’est qu’elle a toujours eu ça dans le sang.  Elle vivait de glace, fragile, et robuste. Les yeux froids fermés, elle pouvait sentir la danse la pénétrer. Elle était si douée, si différente de tout ce qu’elle peut émaner quand elle remet ses chaussures. Elle qui est en train de laisser filer une carrière pour accomplir sa vengeance, elle qui passe à côté de sa vie tout ça pour quoi ? Pour être leur larbin ? Mais elle comptait bien gravir les échelons dans le gangs des sons of harvey, alors qu’elle pourrait avec un peu plus d’ardeur passer de la petite nana qui donne les patins, à la patineuse aux jeux olympique si elle essayait de voir que c’est ça, oui, c’est ça la vie qu’elle est censé avoir. C’est ça la vie qu’elle est en train de manquer. ☆

situation financière - Quand on à vécu de richesse par le passé, il est toujours plus compliqué de s’en sortir dans la pauvreté, pourtant, elle ne faisait pas trop attention à l’argent, elle avait apprit à l’oublier. Du moins, elle pensait, la vérité c’est que c’est facile d’en avoir que faire quand c’est un autre qui fait ce qu’il peut pour ne pas le dépenser n’importe comment. Il gère les comptes, elle prépare ses plans. La vengeance, et peut-être ceux de l’avenir. Quand elle partira, quand elle laissera seul dans sa merde. ce n’est pas pour autant qu’elle est dépensière, elle fait aussi attention à ne pas dépenser trop, les fins de mois elle les subissait elle aussi, et elle espère bien les subir le moins possible. En clair, on peut dire qu’ils sont plutôt de la tranche pauvre de la classe moyenne. Ils s’en sortent. Parfois plus difficilement que d’autre. ☆

traits de caractères - Doucement, elle les entraîne dans sa danse givrée. Elle leurs sourit, et rit, comme une enfant perdue dans un labyrinthe. Elle est vêtue d’une robe blanche, innocente. Elle est toujours rayonnante, plus que le soleil. Elle sautille presque, parle à en faire aimer la terre entière, comme si elle était transportée d’un songe. Elle ne sait pas où elle va, mais elle les mène comme si elle n’avait jamais douté. Elle fait comme si ce n’était rien, le cœur semblant léger. Mais elle est des enfers, et les entraînes vers les limbes.

Nausicaa est de ses personnes qui brillent, si on essaye de les éteindre, la lumière se transforme en feu hurlant. Elle est souriante, vous savez, si douce, si tendre. C’est cet air innocent qui triomphe sur sa gueule angélique. Elle est de ses grands enfants qui se plaisent encore à courir pieds nues sous la pluie pour le simple plaisir de finir trempé. Mais si dans ses actes de pureté, il n’était que question d‘apparence ? Elle est séduisante, mystérieuse, médusante, elle les ensorcelle un par un que par le biais de ses charmes enfantins. Alors oui, elle est gamine, parfois trop joueuse, souvent taquine. Mais quand on est fragile, on trouve bien des manières de mettre le monde à ses pieds.

Loin d’être bête, on l’avait même souvent qualifié de surdouée. Elle aurait pu faire de ses grandes études pour obtenir l’un de ses métiers que peu ne peuvent que convoiter. Mais son manque de discernement à cause de ses ambitions trop flamboyantes la perde. Ambitieuse, c’est pourtant bien de l’être, mais quand on est entêté comme elle, on en devient trop vite borné. Elle n’en est pourtant que plus travailleuse. Elle réfléchit, beaucoup, sous ses airs de gosse, elle est bien plus mature qu’on ne pourrait l’imaginer. Prévoyante et avertie, même si elle va sur un échec, elle a toujours de quoi rebondir. Pourtant, ce n’est vrai que pour ce qui l’obnibule, sa vengeance, car pour le reste elle oublie qu’elle peut le perdre en une fraction de seconde.

Impliquée uniquement dans le but d’assouvir sa haine, rancunière enfant qui n'a plus vécu depuis qu’il lui a tout prit. Elle est persévérante, et toutes ses années n’ont fait que l’armer de patience et d’un perfectionnisme sans borne pour appliquer ses plans. Nausicaa est bien déterminée à brûler le monde de cet homme qui a givré le sien. Alors elle est prête à user de tout pour arriver à ses fins. User de ruse, être manipulatrice au point d’en devenir une mythomane aguerrie. Immorale, l’humanité n’existe plus, faut croire qu’il est parti avec. La violence non plus, ça ne lui fait pas peur, mais elle ne l’emploi que rarement. Les plus fins stratèges jouent de leur faussetés, et de leur distante personnalité. Il pilote les âmes pour mieux en frapper les cœurs.

Par principe et par crainte qu’on la manipule aussi, elle est devenue cartésienne et impénétrable. Elle n'a pas l’intention de se laisser marcher dessus, elle n’aura pas l'obligeance de se laisser user aussi facilement qu’on pourrait le croire en la découvrant. Orgueilleuse, petite princesse capricieuse dont l’hypocrisie est ahurissante. Nausicaa ne pense qu’à elle, et son petit monde tourmenté est bien la seule chose qui a du sens pour une égoïste compulsive. Elle n’en à que faire des autres si ce n’est pas pour les usurper, les user, les briser. Elle est complètement désintéressée des hommes, pourtant elle lit facilement en eux, clairvoyante, car il n’y a quand trouvant leurs faiblesses que Nausicaa peut devenir reine. Elle en a déjà l'élégance et la grâce quand elle est possédée par la glace. ☆

avatar - Katya Miro ☆

groupe - Broken


Elle a cristallisé une colère sans nom par les souvenirs qui la hantent sans cesse.

Elle n'a jamais compris pourquoi elle était en vie, elle et pas un autre. Parfois, quand elle est réveillée le soir et qu'elle s'installe sur son balcon pour prendre l'air elle en voudrait presque au Baumann de ne pas l'avoir tué ce jour là. C'était bien lui dont on faisait les éloges de son talent en tuerie ? Alors pourquoi ? Pourquoi il n'avait pas pris la peine de la chercher ? Pourquoi elle était passée à travers les mailles du filet et qu'aujourd'hui, elle ne pouvait pas vivre en paix ?

Les enfers même lui semblaient plus doux que la douleur qui la torturait.
Et sans même s’en rendre compte, c’est par la torture qu’elle a enduré, qu’elle est devenue aussi horrible que lui.

Elle aussi prenait malin plaisir à détruire ceux qui l'entoure. Après tout, elle aussi était devenue chimère, se mélangeant aux démons qui l'ont fait danser sur la glace au point qu'elle en soit essoufflée.

Au lycée, c'est là que l'horreur c'est concrétisé. C'est là qu'elle a commencé à jouer. Ce garçon qui est devenu sa proie. Elle a usé de tout, dans le secret le plus sombre, pour en faire son jouet, son toutou. Harcèlement subtile, elle joue de ses charmes, le fait tourner en bourrique et lui tombe amoureux de sa beauté effrayante, il tombe dans l'amour comme il se meurt dans ses yeux, devenu son prisonnier, subissant sa colère, subissant ses horreurs. Elle le blesse. Elle le frappe. Elle le viole. Le rabaisse, le malmène, le torture. De coups, de mots, de sentiments étranges qui s'échappent et qui reviennent. Elle le séquestre parfois. Il est le seul à la voir crever chaque nuit. Et malgré toute l'horreur, il compatit.

Et quand il essaye de l’approcher.
Elle le repousse. Ses yeux sont vides. Ses mots brûlent.


Elle est lame tranchante qui saccage la glace sous ses pieds.


Quand elle découvre la tanière de sa cible, elle n’hésite pas à y mettre les pieds. Black Swan. Elle y revient, plusieurs fois et sa douce gueule n’a pas échappé aux membres du gang. Pour la plupart, ils la voudraient sans doute juste dans leurs lits, mais quand elle en a un sous le nez, elle l’éclaire bien vite et lui dit qu’elle veut rentrer chez les Soh.

On lui rit au nez.
Parce qu’elle est trop douce pour qu’on veuille bien l’intégrer.

Mais il n’a pas rigolé longtemps quand elle a rapidement filé avec ses papiers, son argent, sa fierté. Même pas le temps de la baiser, même pas le temps d’embrasser ses lèvres qu’elle est déjà ailleurs. Après ça, on a bien voulu d’elle. Sans trop se méfier. Sans trop se questionner, sans pour autant la lâcher du regard. De toute manière, elle n’est rien de plus que le larbin.


Elle rêve d’ascension.


Le son du patin sur la glace. La propulsion. L'enjeu. L'adrénaline. Avant chaque lancée, elle respire ce froid qui la traverse et lui donne un long frisson. Elle ferme les yeux. Et c'est seulement là, oui, à cet instant quand la musique se lance qu'elle est sous l'emprise de ses fantômes.

Quand elle glisse, elle revoit le salon aux couleurs brûlantes qu’aimait tant son père, il y avait toujours sur la table des fleurs qu’il achetait à sa mère. Une chaque jour, pour étoffer le bouquet. Même si les fleurs finissaient par mourir, le bouquet prenait de plus en plus de place.

Comme l’amour. Comme cette tendresse qui s’est toujours dégagée chez eux. Plus les années passaient, et plus l’amour encombrait les placards, et la maison, et leurs vies ! Son frère et elle, toujours à jouer ensemble, elle se revoit encore le chercher lors de longues partie de cache-cache, finir en pleur car elle avait l’impression de le perdre avant le voir surgir d’un placard. Il essayait de la faire rire, encore, pour ne pas alarmer maman qui n’était jamais bien loin.

Elle se revoit courir pieds nues dans la cour, un filet à papillon entre les mains. D’essayer d’attraper les étoiles avec son frère quand ils allaient, passées les heures du coucher, jouer à la balançoire dans le jardin. Ollie, qu’elle l’appelait toujours. Ollie qui aimait la glace autant que maman. Ollie qui était bon, Ollie qui était courageux.


C’était lui qui lui avait donné sa meilleure cachette.
Quand ce soir là,
L’orage gronda.


Tétanisée.
Elle se réveille toujours la nuit, les larmes aux fonds des yeux, noyant son cœur morcelé. Et dans sa gorge, l'envie de gerber et dans son ventre, l'envie de mourir. Elle peut encore sentir l'odeur du sang qui pourri quand dans ce placard, elle n'avait pas osé sortir alors que s'écoulait la nuit. Elle a encore la sensation de la peur qui n'avait de cesse de la faire trembler, des jours et des jours durant. Elle a encore la mort dans les yeux, les images de la fin du monde. Une mémoire trop abondante, une mémoire trop douloureuse.

Nausicaa se réveille toujours, fuyant ses cauchemars. Et par l'encolure du placard, elle revoit toujours son visage et c'est de lui dont elle se souvient le mieux. Elle en connaît chaque détail. Ses traits durs, ses yeux noirs, lui, tout, la barbe semblant piquantes qui décore son visage abîmé. Elle le voyait quand elle sombrait la nuit et elle en perdait le souffle. Paralysie du sommeil, trop souvent, insomniaque.


Et comme elle ne peut pas hurler.
Et comme elle ne peut pas pleurer.
Et comme elle ne peut pas oublier.



Elle nourrit sa rancune à chaque fois qu’elle gerbe
toutes ses tripes.


Depuis combien de temps êtes-vous à Harvey ? Depuis toujours, depuis une éternité, depuis sa naissance elle y était. Foutue ville de malheur qu'elle n'était pourtant toujours pas prête à quitter à l'heure d'aujourd'hui. Elle avait encore affaires ici, et tant que lui ou elle ne sera pas mort ici, elle ne la quittera jamais. Cette ville est son champ de bataille. Et elle ne peut partir temps que la guerre n'est pas terminée.

Quel quartier habitez-vous ? Quelles sont vos impression ? Nausicaa habite au fifth ward avec ce garçon qu’elle torture depuis quelques années maintenant. Un petit appartement, plutôt correct, même si c’est assez petit. À vrai dire, elle est assez prudente vu l’ambiance pesante qui en dégage, mais elle ce n’est pas négligeable pour elle de se trouver à portée de tout, aussi bien de son lieu de travail, la patinoire que son compagnon du sien. Puis, par sécurité, elle préfère éviter de s'installer la ou traîne la vraie misère.

Quel est votre position concernant le programme mis en place par la ville ? Pensez-vous que cela joue un rôle dans les guerres puériles qui s'y déroulent (gangs, pouvoir) ? Même si elle ce n’est pas une grosse priorité pour elle, elle s’y est quand même attardée un peu. Et puis, vu qu’elle a toujours vécu ici, elle est forcément un minimum au courant de ce qui se trame. Quoiqu’il arrive, elle pense que c’est du bullshit, que ça ne change pas grand chose et que ça ne changera jamais grand chose. Elle ne fait pas confiance à ce genre de programme, et c’est bien normal, c’est pas un vieux programme qui va empêcher les criminels de frapper. Pour ce qu’il s’agit des guerres au sein de la ville, de toute manière, elle n’imagine pas la vie sans. Donc elle ne pense pas forcément que le programme joue un rôle la dedans, même si  ça a sans doute pressé les choses à se développer.  

Dites-nous, quel est votre plus grand secret ? Pauvre garçon dont elle avait détruit la vie. Au lycée déjà, elle le manipulait tout en le brisant de diverses manières. Elle n’a jamais manqué d’imagination pour le faire souffrir et le rendre maniable. Elle avait déjà prévu le coup, que pour survivre à la rue si elle voulait vite quitter le foyer adoptif, elle devait trouver quelqu’un. Nausicaa n’a jamais été tendre avec lui, mais chaque acte devient acceptable pour sa victime dès elle se met à sourire.
Aujourd’hui, elle vivait avec lui et à tout ceux qui lui posait la question de qui s’agissait-il, elle répondait son petit-ami simplement, pour ne pas éveiller les soupçons quand au fait que c’est  son chien, sa chose, le crétin qu’elle a dressé pour qu’elle puisse s’occuper de ses plans sans qu’elle ne soit tout le temps dérangée.
Pauvre homme battu, souillé, sans doute honteux de se faire malmener par une femme qui semble petite fille. Mais surtout, complètement amoureux d’elle, syndrome de Stockholm qu’il ne peut pas assumer car lui-même n'a pas conscience d’être son prisonnier. Comme quoi, l’amour rend aveugle. Mais s'il venait à comprendre que Nausicaa se fout de sa gueule, s'il venait à saisir qu’il a été utilisé, bafoué, pour le simple prix qu’elle puisse le quitter un jour, est-ce qu’elle serait toujours aussi dur avec lui ?  Elle ne se méfie pas de lui, persuadée qu’elle l’a bien éduqué, mais s'il venait à se retourner contre elle, elle doute de pouvoir s’en sortir indemne.


Êtes-vous le seul au courant, ou avez-vous mis d'autres personnes dans la confidence ? On pourrait dire que oui, quelque part, elle est bien la seule à saisir l’enjeu, à saisir que non, l’amour n'a pas de place dans ce foyer, que ça n'a jamais été réciproque et que ça ne le sera sans doute jamais. Elle pouvait bien se montrer tendre avec lui pour simplement le rassurer et lui donner l’illusion d’un attachement, mais il n’y a rien. Il n'y a jamais rien eu. Et c’était ce rien qu’elle montrait le plus souvent, sans que pour autant, il ne le remarque. C’est sous son nez, il pourrait finir par s’en rendre compte, et de ce fait, ce secret pourrait bien être partagé. Il suffirait qu’il ouvre les yeux. Mais si il était capable de discerner l’enfermement et la manipulation de Nausicaa, elle ne l’aurait jamais choisi parmi tant d’autres.


pseudo/prénom - enilix ☆ âge - 17 ans ☆ pays/région - j'ai aqua-poney ☆ avis sur le forum - 11/10 ☆ autre - manger de la compote les potes ☆ crédits - pinterest (icons).


Dernière édition par Nausicaa Hill le Lun 10 Déc - 6:59, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


third ward


avatar


in town since : 29/10/2018
posts : 41
years old : vingt-six
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Sam 8 Déc - 20:36

rebienvenue
enfin une meuf dans tes multiples personnalités !!
bon courage pour la fin de ta fiche
t
perf


(j'sais pas d'où tu sors le titre mais ça c du titre de compet )
(I love you)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 08/12/2018
posts : 30
years old : vingt ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Sam 8 Déc - 20:39

merci à toi bel apollon
ouiiii, on en fait peu, mais on essaye de les faire bien hihi

(je te le fais pas dire )
()
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 14/09/2018
posts : 1080
years old : 29 y.o.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Sam 8 Déc - 21:50

Rebienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 14/10/2018
posts : 55
years old : twenty-five years old.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 0:24

(re)bienvenue chez toi, avec ce prélien prometteur.

d'ailleurs, je trouve que ta gonz, elle a des airs avec ma demoiselle; j'dis ça, j'dis rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


third ward


avatar


in town since : 06/12/2018
posts : 59
years old : 25 y.o.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 5:10

omg
ce prénom
genre en tant qu'fan de miyazaki je suis
aux anges
la (re)bienvenue dans le coin avec ta beauté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 242
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 5:57

rebienvenue à toi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 08/12/2018
posts : 30
years old : vingt ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 6:53

@Jake Evans @Hardin Weaver ; Merci à vous deux !

@Cameron Swagger Mercii !
Eheh, ça sent le futur lien dit moi

@Maddox O'Connor Ouiiii, c'est pour ça que j'ai prit le prénom à la base
Merci beaucoup ! En espérant qu'on puisse se trouver un petit lien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


third ward


avatar


in town since : 08/10/2018
posts : 114
years old : vingt années, mi-femme mi-enfant. femme fatale et fille de joie.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 8:19

très jolie plume
perso & ava de ouf !
((il nous faudra un lien eheh))

rebienvenue bébé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 08/12/2018
posts : 30
years old : vingt ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 8:31

merci beaucoup !
je dis oui pour qu'on se trouve un petit lien à l'avenir hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fourth ward


avatar


in town since : 24/11/2018
posts : 48
years old : 36 yo
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 9:51

rebienvenue par ici avec cette beauté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 08/12/2018
posts : 30
years old : vingt ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 10:07

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 14/10/2018
posts : 55
years old : twenty-five years old.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 12:31

@nausicaa hill avec plaisir pour le lien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


third ward


avatar


in town since : 22/09/2018
posts : 137
years old : 22 ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 13:56

euuuuh
il est ou le secret là
vite
le secret


(re)BIENVENUE JOLIE COEUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 08/12/2018
posts : 30
years old : vingt ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   Dim 9 Déc - 13:58

L'impatience hihi

J'attends déjà d'écrire l'histoire
Du coup, je fais durer le suspense

merciii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: frappe toi le cœur (nausicaa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
frappe toi le cœur (nausicaa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vitesse de Frappe :)
» Ne frappe surtout pas le visage, c'est trop visible ! [Valentin]
» Dico des fautes de frappe débile~
» la foudre frappe une maison draeni
» Quand le malheur frappe une nouvelle fois [Loup]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
purple haze :: the start of something new :: introducing me :: welcome to the jungle-
Sauter vers: