AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien. (edden)

Aller en bas 
AuteurMessage


fourth ward


avatar


in town since : 21/11/2018
posts : 119
years old : cinquante deux balais
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien. (edden)   Lun 3 Déc - 11:56

Des jours qu'il redoute ce moment, depuis qu'il a insulté le médecin qui lui a annoncé sa mort. Edgard senior n'est plus. Sa fin laisse un goût amer. Hargneux. Une cérémonie religieuse qui s'impose pour le laisser partir vers l'au délà. Parce que dieu a une place d'une importance capitale dans son monde, dans sa bulle de conneries. Il a fait un effort vestimentaire et troqué ses traditionnels tee shirt et sa veste en cuir pour une chemise en lin. C'est en compagnie de Jolene qu'il arrive devant le bâtiment, lèvres étirées pour masquer la douleur. Il ne dit rien, il ose pas avouer qu'ça va mal. Que son cœur en a prit un sacré coup à la mort de son paternel. Il a passé de longues minutes devant le miroir, à s'regarder, se remémorer ces instants passés avec son vieux, pas tous bons mais le souvenir qu'il en garde restera gravé dans son crâne. Il est celui qui l'a forgé et a fait de lui ce qu'il est. Et croyez le ou non, il en est fier Edgard. Si fier qu'il pourrait pleurer. Sauf qu'un Baumann, ça chiale pas. Un Baumann, ça s'montre pas vulnérable, encore moins aujourd'hui alors que la mémoire de son père est honorée. Le sourire qui s'fane en un laps de seconde tandis que ces iris croisent ceux de son rejeton. Il le dévisage, sceptique. Esquisse inachevée d'une famille. Il a tout foiré dans son rôle de père Edgard, répétition stupide d'ce qu'il a connu par le passé lui aussi. Il s'cherche pas d'excuses, il a pas envie d'revenir en arrière non plus. D'après lui, c'est pas d'sa faute si son gosse a viré irrespectueux. Peut être un peu, sans doutes qu'il aurait du serrer la vis un peu plus fort. D'un pas vif, le regard noir comme du charbon qui hurle au désespoir, il rejoint celui qu'il a mit au monde. « t'as rien à foutre ici, sale merdeux. » Jolene qui reste en retrait, elle le sait la gamine, que quand son père est dans cet état, il l'enverrait valser contre le mur le plus proche. Elle le connait trop bien. Elle qui est restée. Il pourrait lui en décoller une sur le champs mais refuse de faire une esclandre aujourd'hui. « tu r'prend ta voiture de merde et tu te casses. » il ne lésine pas sur le ton agressif. Ses mots sont comme des couteaux, acérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


third ward


avatar


in town since : 02/12/2018
posts : 17
years old : 27 ans au compteur.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien. (edden)   Mar 4 Déc - 17:14



On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien.




Putain. Il n’y avait bien que pour elle que Aiden viendrait à cet enterrement. Bordel, lui qui évitait son père comme la peste, il allait se retrouver dans la même salle que lui. Son géniteur, celui qu’il abhorrait le plus. Depuis qu’il s’était cassé de la demeure familiale, il ne pouvait plus le voir en peinture. Chaque fibre de son être bouillait juste en pensant à lui. Un cauchemar éveillé, la peur qui lui tord le ventre. Il n’a aucun beau souvenir avec lui et aurait juste voulu ne pas le revoir. Mais il y a eu la mort de son grand-père. Quand sa petite sœur l’avait appelé avec une voix tremblante pour lui annoncer son décès, un bout de lui s’était brisé. Non pas que ça le touchait, Edgard Sr était aussi pourri de l’intérieur qu’Edgard Jr. Aiden ne supportait aucun des deux. Non, il avait été brisé par la réaction de sa princesse, la femme de sa vie. Elle ne méritait pas d’être triste. Alors, il lui avait la promesse de venir, de lui tenir compagnie, de la prendre dans ses bras si elle avait besoin de pleurer. Putain, il savait que c’était une idée de merde. Il aurait jamais dû faire cette promesse. Mais, c’était trop tard, pas de retour en arrière… Il débarqua alors sur le lieu sacré. A peine quelques mètres dans l’église, juste un pied qui foulait le sol, que son géniteur débarqua en face de lui. Reflexe du passé, le tatoueur recula en lui lança un regard noir, un regard qui aurait pu lui lacérer la peau.

« J’ai autant ma place ici que toi Edgard »

Pas de papa qui sort de sa bouche, juste son prénom, aucune familiarité. Son regard dévia un instant vers sa sœur qui se cachait derrière celui qui leur servait de père. Il lui accorda un petit clin d’œil ainsi qu’un sourire avant de regarder à nouveau son père. Le dégoût, la haine, plein d’émotions qui étaient peintes dans le fond de ses yeux.

« Ca va être dur de reprendre ma voiture en sachant que j’suis v’nu en moto. »

Il le défiait du regard. De la provocation à l’état. Et ce petit sourire de gamin merdeux qui ornait ses lèvres. Putain, il était comme son père au fond. Il passa alors à côté de lui, le bousculant au passage. Tendance suicidaire ? P’t’être… Il déposa un bras autour des épaules de sa sœur avant de se tourner vers lui, ce petit air qui donnait envie de le frapper toujours sur son visage.

« Allons. Ne faisons pas de scène. Déjà que ton père avait honte de toi… Ne le fais pas se retourner dans sa tombe alors qu’il n’y est pas encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fourth ward


avatar


in town since : 21/11/2018
posts : 119
years old : cinquante deux balais
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien. (edden)   Mer 5 Déc - 11:31

Edgard a toujours admiré son vieux père, craint aussi mais pour lui, c'est la seule façon d'aimer un membre de sa famille, comme si la peur était nécessaire. Ridicule cette logique mais lorsqu'on a connu que ça, c'est presque légitime. Alors lui aussi, il a imposé une main de fer envers les siens pour qu'on le respecte sauf que ça n'a jamais pris avec l’aîné. Lui, il préfère jouer les rebelles de foire, et toutes les roustes qu'il s'est mangé n'ont rien changé. Et Edgard, il le trouve foutrement ingrat, parce que c'est grâce à lui qu'il est devenu un homme, un vrai. Il considère avoir été un bon père, la fermeté comme outil principal de son éducation. Pauvre fou. Et il l'avouera jamais mais ça l'a foutu un peu en vrac quand son gamin a mit les voiles, un de plus à partir. Il s'est pas remis en question pour autant, persuadé que le soucis ne vient pas de lui mais des autres. Il recule d'un pas le gosse et Edgard affiche un sourire satisfait, parce que ce geste, simple d'apparence signifie qu'il a encore cette emprise sur lui. Le noir dans les yeux, la voix éraillée. « pauvre con. » Il vire au rouge, son visage entier est crispé quand il entend les mots d'son fils. Sa chair n'a jamais porté le moindre intérêt à son grand père, alors non, il n'a rien à foutre ici. Il répond, une insolence qui autrefois aurait été traité avec fermeté, une bonne gifle aurait suffit à le calmer. Il regrette cette époque où l'gosse était encore trop petit pour jouer les arrogants. Il bronche pas quand Aiden le bouscule, il reste campé là, sur ses deux jambes solides. L'envie d'lui en décoller une qui grimpe. Il s'croit malin avec ces mots. Ceux qui blessent. Parce qu'il pourra dire ce qu'il veut, il cherche à faire mal avec sa langue plutôt que ces poings, sachant d'avance que le combat serait perdu s'ils en venaient aux mains. Edgard aurait le dessus, c'est une certitude, il est plus entraîné, plus puissant même si l'gosse a bien grandi toutes ses années sans l'voir. « c'est là la différence entre toi et moi minot, j'ai jamais donné aucune raison à mon père d'avoir honte. A part peut être d'avoir engendré un lâche et un bon à rien. » l'air dédaigneux sur la tronche, celui qu'Aiden connait bien. Et si sa main n'a pas encore atterri sur son fils, c'est parce qu'il est devant la maison de dieu mais qu'il ne joue pas trop avec le feu où l'incendie risque d'être dévastateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien. (edden)   

Revenir en haut Aller en bas
 
On a rien à perdre nous, puisqu'on a rien. (edden)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien qu'entre nous [Ft Alexandre]
» Lyle Salfalaise ║ « Rien ne peut nous arrêter »
» Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant !
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» ROXAKYEL > " L'espoir ne fait pas vivre, il nous fait perdre du temps... "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
purple haze :: harvey, illinois :: as the sky's falling down-
Sauter vers: