AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (sully) can i come in your house ?

Aller en bas 
AuteurMessage


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 158
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: (sully) can i come in your house ?   Dim 28 Oct - 13:46



hardin & sully
can i come in your house ?

Ce moment que tu espérais ne pas voir arriver était finalement arriver. En effet, tu t’étais retrouvé en face à face avec Maddie. Tu n’avais pas voulu mais tu n’avais pas le choix puisque tu vivais avec elle. Tu aurais bien demandé à Millie de déménager, du moins vivre tous les deux parce qu’après tout vous étiez fiancés. Sauf que voilà, tu aimais vivre avec ton meilleur ami aussi. Tu te disais aussi que ce serait plutôt flagrant et qu’on pourrait deviner votre mensonge. Tu ne faisais rien alors, te contentant de vivre avec eux. Sauf que tu étais perdu. Tu ne savais pas comment agir car tu avais fait une promesse, un pacte. Vous étiez d’accord au sujet de ce mariage. Tu ne savais pas ce que tu devais dire ou faire. A Maddie surtout, puisqu’elle pensait que tu avais trompé sa sœur. Si vous veniez en parler de nouveau, tu ne savais pas quoi dire et puis merde, tu la désirais toujours autant. Tu ne savais pas comment gérer ton envie. Tu avais envie de recommencer, dans ta voiture ou même ailleurs. Tu savais pourtant que ça ne se passerait pas. Elle ne coucherait pas avec toi puisqu’il y avait sa sœur et puis.. tu ne pouvais pas non plus.

Bref, plutôt que de finir par t’arracher les cheveux, tu décidais que d’aller chez tes voisins. Tu avais surpris une conversation entre ta voisine et la sœur de celle-ci. Elle était en couple pour de faux. Toi tu étais fiancé pour de faux. Tu étais au courant et elle était la seule à connaître ton secret. Tu savais qu’en allant chez elle.. tu pouvais vraiment être toi. Du moins, tu pouvais parler, être entier et sans mensonges. Tu décidais d’aller sonner chez eux. Tu étais seul chez toi puisque tu ne bossais pas aujourd’hui. Pas de vol. Tu attendis qu’elle ouvre. « Hey salut. » que tu lui lançais. « Je te dérange pas ? » Tu lui demandais alors.



code by mrs.chaplin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 156
years old : twenty-one (04.07).
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Sam 3 Nov - 20:24


can i come in your house ?
hardin & sully


l'crayon d'papier qu'tu glisses dans tes ch'veux. chignon improvisé. lunettes posées sur ton nez, l'sérieux d'l'étudiante acharnée. un cours d'économie qui t'casse la tête. matière pourtant importante dans ton cursus scolaire. faut qu't'arrives à comprendre l'truc avant ton prochain cours, ce s'rait franch'ment pas mal. une cafetière pleine à disposition, l'meilleur pote qu'est pas là. une course à faire. ou un cours à suivre. ou autre chose. t'en sais trop rien. ou p'tre qu't'as juste oublié. toi qu'es obligée d'te plier aux quatre volontés d'ta frangine. à commencer par c'putain d'cours à la con. faudrait qu'on t'rappelle tous les jours pourquoi t'as accepté d'suivre c'cursus. t'en as rien à s'couer des études d'marketing, c'était pas c'que tu voulais. plan imposé par les darons. pas d'autre choix que d't'y plier. toi qui passe la plupart d'tes cours à griffonner ces modèles d'fringues qu't'aurais voulu créer. un jour. jamais. parce que l'stylisme, c'pas à la hauteur des espérances des vieux griffith. non, c'pas assez prestigieux, ça n'a pas assez prestance. et puis, c'pas une valeur sûre. et puis, d'toute façon, t'as aucun talent, t'en as jamais eu. c'pour ça qu'tu les emmerdes. probablement. parce qu'au bout du compte, tu sais c'que tu vaux, tu sais c'que tu veux. et c'n'est certainement pas la vie qu'tu mènes aujourd'hui. et cette envie d'gerber qu't'as, en permanence. d'cracher à la gueule d'cette sœur qui t'pourries l'existence juste parce que ça doit l'amuser d'te voir ramper à ses pieds. celle qu'est la gardienne involontaire, indésirable d'ton secret, d'ta mascarade. celle qui s'rait capable d'tout foutre en l'air même si tu t'tiens à carreaux. et cette putain d'boule au ventre qui n'a d'cesse de grandir. jour après jour. d'avoir ton destin entre ses mains aussi pourries qu'son âme. la grimace facile qui déforme les traits d'ton visage quand tu r'penses à son air satisfait et supérieur. l'frisson qui court l'long d'ta colonne vertébrale. tu préfères noyer tes pensées nauséabondes dans une grande gorgée d'café. avant qu'on n'frappe à ta porte. sourcils froncés, pas d'visite de programmée et t'sais qu'ton colocataire a pris ses clés vu qu'elles n'traînent pas sur la table basse. t'abandonnes donc ton café et tu r'montes tes lunettes dans tes ch'veux avant d'ouvrir la porte d'entrée. hey salut. sourire automatique et sincère qui étire tes lippes légèrement rosées. je te dérange pas ? tu penches légèrement la tête sur l'côté. tu m'déranges jamais. qu'tu souffles en t'décalant pour l'laisser entrer et r'fermer la porte une fois son corps passé. lui, c'est l'voisin. lui, c'est c'lui qu'est dans la merde, probablement autant qu'toi tout en étant dans une situation totalement différente. d'ailleurs, à bien y réfléchir, il est carrément plus dans la merde qu'toi. parce que si tu joues au parfait faux couple avec ton meilleur ami, l'voisin, lui, il s'est carrément engagé. pour d'faux, certes, mais engagé quand même. j't'offre un café ? ou autre chose d'ailleurs s'tu veux ? bonne hôte que tu fais. jolie poupée qui récupère sa tasse presque vide pour s'en r'servir un autre. café. qu'est-ce que j'peux faire pour toi aujourd'hui ? qu'tu d'mandes, en toute innocence. princesse déchue autant qu'déçue, dev'nue la confidente et gardienne des maux du voisin. celle vers qui il s'tourne quand ça d'vient trop difficile d'jouer la comédie. à croire qu't'es plus à l'aise qu'lui dans l'domaine. et pourtant, t'as la trouille sully.

_________________
- - 'cause i wanna touch you, baby, and i wanna feel you, too. i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. light it up, on the run, let's make love, tonight. make it up, fall in love, try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 158
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Lun 5 Nov - 4:45



hardin & sully
can i come in your house ?

Tu étais assez perdu dans ta vie ces temps-ci. Du moins, tu avais des soucis dont tu ne pouvais pas vraiment en parler. Seul ta fiancée Millie était au courant de cette histoire. Elle savait donc pourquoi tu étais mal en point et pourquoi tu devais de ce fait épouser la jeune femme. Il y avait pire c’est vrai. Tu aurais pu épouser quelqu’un d’autre mais elle avait été là. Sauf que bon, bien sûr, il y avait toujours un hic. Tu avais couché avec sa sœur juste après être fiancé et elle vivait sous le même toit. Tu étais attiré par elle et tu devais te défaire de cela. Finalement, tu décidais d’aller chez la voisine. Au moins, avec elle tu pouvais discuter et elle te comprenait. « Tant mieux alors. » Tu fus rassuré quand elle te disait que tu ne dérangeais pas. Elle aurait pu être occupée avec quelqu’un ou peu importe. Tu entrais à l’intérieur de l’appartement avant de te tourner vers Sully. « Je veux bien un café oui, ça serait super. » Toi et le café, vous ne faisiez qu’un. En même temps, tu en avais bien besoin lors de tes journées de boulot. Oui, lors de tes longs vols ou autre, tu en avais bien besoin. Tu te frottais les mains. Tu poussais un soupir, cherchant tes mots. « Oh hum.. j’en avais un peu marre de jouer la comédie, tout ça. » Et tu supposes qu’elle comprenait cela. Elle savait que ça pouvait être difficile. Difficile à supporter surtout. Heureusement que tu avais quelqu’un à qui en parler. Tu pouvais aussi avec Millie c’est sûr mais ce n’était pas pareil. Surtout que tu ne pouvais pas parler de sa sœur. « Puis je n’avais pas envie de rester chez moi enfin.. je crois que Maddie ne vas pas tarder et je n’ai pas envie de rester avec elle. » Que tu lui expliquais donc.



code by mrs.chaplin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 156
years old : twenty-one (04.07).
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Lun 5 Nov - 19:06


can i come in your house ?
hardin & sully


la pause tant attendue. celle qu'tu n'voulais pas prendre avant d'avoir atteint un certain objectif. celle qu'hardin t'offre gracieusement. alors pour le coup, il est clair que tu n'vas pas lui dire qu'il te dérange. bien au contraire même. tant mieux alors. tu l'laisses entrer et r'fermes la porte derrière lui avant d'lui d'mander s'il veut un café. ou autre chose d'ailleurs. eau, thé, jus d'fruits, alcool même pourquoi pas. je veux bien un café oui, ça serait super. t'acquiesces en silence tout en récupérant ta tasse en passant. deux cafés que tu t'en vas préparer tout en lui d'mandant c'qui l'amène à trouver refuge dans ton appartement. tu t'doutes bien d'la raison pour laquelle il est v'nu chercher l'asile chez toi. c'toujours -ou du moins souvent- pour les mêmes raisons. la situation semblable tout en restant différente. une promesse d'union juste pour s'arranger. l'stade supérieur au tien pourtant. parce qu'ça parle mariage, dans l'appartement d'en face. toi, t'formes juste un couple avec ton meilleur ami. pour lui, c'plus compliqué qu'ça. et tu l'sais parce que vous aviez déjà passé tellement d'temps à vous raconter vos péripéties qu'il pourrait p'tre bien s'élever au rang d'confident à ce stade-là. oh hum ... j’en avais un peu marre de jouer la comédie, tout ça. comme tu t'en doutais donc. tu r'viens vers lui chargée de vos deux cafés et tu r'trouves ta place sur ta chaise. tu rassembles tes affaires et les r'pousses au bout d'la table. les cours d'économie, on verra ça plus tard. puis je n’avais pas envie de rester chez moi enfin ... je crois que maddie ne vas pas tarder et je n’ai pas envie de rester avec elle. nous y voilà donc. oh, je vois. la jolie brunette. la p'tite sœur. celle avec qui il devrait être probablement. ou du moins celle pour qui il a vraiment craqué. maddie. c'un peu son keazy à lui. quoi qu'leur relation n'soit pas vraiment aussi aboutie qu'la tienne. enfin, aboutie, c'un bien grand mot. parce qu'au fond, t'sais pas vraiment si c'bien solide toute cette histoire. l'poids des mensonges qui pèse d'plus en plus lourd sur tes épaules. la pression d'ton aînée aussi. y a tout qui pourrait foutre en l'air c'que tu vis, quand tu t'glisses entre ses bras. et y a rien qui pourrait résister à tant d'conneries non maîtrisées. p'tre que tu devrais lui dire la vérité ? la question qu'tu soumets, en toute innocence. et pourtant, t'es consciente que ce s'rait un pari fou que d'vouloir lui avouer les raisons qui l'ont poussé à s'engager auprès d'millie. l'appartement d'à côté, c'un joyeux bordel. et c'là qu'tu t'dis qu'heureusement qu'keazy n'vit pas avec vous. quoi qu'ce s'rait tellement plus simple. et pas forcément plus sûr pour autant. p'tre qu'elle comprendrait ? ou p'tre pas. t'sais pas trop, tu lances quelques bribes d'idées, comme ça. solutions éphémères, hypothétiques. un coup d'main qui n'en n'est pas vraiment un. parce qu'toi, t'veux pas trop t'mêler de c'qui n'te regarde pas. et pourtant, t'es toujours prête à aider ton prochain. surtout quand on t'le d'mande avec autant d'détresse dans l'regard. détresse masculine, qui s'veut aussi sourde que discrète.

_________________
- - 'cause i wanna touch you, baby, and i wanna feel you, too. i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. light it up, on the run, let's make love, tonight. make it up, fall in love, try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 158
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Mer 7 Nov - 11:59



hardin & sully
can i come in your house ?

Tu ne pouvais pas vraiment en parler. Tu ne pouvais pas te confier car personne ne devait savoir. Tu avais fait cette promesse et surtout, tu ne pouvais pas te permettre que cela s’ébruite non plus. On ne devait pas savoir que tu te mariais pour le moment. Du moins, que tu te mariais pour de faux. Tu te dirigeais donc chez la voisine. Elle connaissait ton histoire et de ce fait c’était plus simple pour toi. Tu pouvais au moins en parler avec quelqu’un. Tu remerciais Sully pour le café, touillant celui-ci. Tu buvais alors une gorgée avant de déposer ta tasse sur la table. « Non elle ne pourrait pas et.. je ne peux pas lui dire. » C’était bien là le problème aussi. Tu ne pouvais pas rompre ta promesse à sa sœur. C’était une histoire compliquée et tu ne pourrais dire la vérité avant que cela soit terminé. Et encore.. Tu finirais sûrement par divorcer de Millie et voilà. C’était tout à fait normal et vous ne seriez pas les premiers à divorcer. « Je veux dire, avec Millie on a un accord. On ne doit rien dire à personne. On s’est fait une promesse et j’ai déjà couché avec sa sœur avant ces fiançailles donc j’ai déjà l’impression de l’avoir un peu trahi. Même si on était pas au courant. » Non parce que, tu avais déjà dit à Maddie que si tu savais alors tu n’aurais jamais couché avec elle. Bon, cela n’enlevait pas ce qui s’était passé et le fait que ça avait été délicieux. « Bref et toi, comment est-ce que tu vas ? » Tu lui demandais car après tout, tu n’avais pas envie de ne faire que parler de toi. Tu savais que la jeune femme comprenait vivait un peu les mêmes choses que toi alors voilà.



code by mrs.chaplin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 156
years old : twenty-one (04.07).
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Ven 9 Nov - 14:01


can i come in your house ?
hardin & sully


tu ne connais que trop bien la complexité d'une telle situation. et encore, t'es moins engagée dans l'mensonge qu'il ne l'est. du coup, t'as quand même vachement plus de marge de manœuvre pour t'en sortir. moins à plaindre p'tre. ou tout autant, à une échelle différente. et, en même temps, si tu t'retrouves dans la merde aujourd'hui, c'uniquement parce que t'en as eu l'idée et qu'tu t'es toi-même embourbée dans c'te situation. bref. il est temps d'faire un point sur la situation d'hardin. savoir comment ça s'passe de l'autre côté du couloir. comme si ça pouvait t'faire une p'tite pause au beau milieu d'toutes tes réflexions plus ou moins tordues. innocemment, et probablement naïvement, t'as pas trouvé autre chose que d'lui proposer d'intégrer maddie dans la confidence de cette situation maladroite quoi que nécessaire. non elle ne pourrait pas et ... je ne peux pas lui dire. mauvaise idée, donc. tu grimaces donc devant le refus catégorique du voisin et t'noies dans une gorgée d'café. je veux dire, avec millie on a un accord. on ne doit rien dire à personne. on s’est fait une promesse et j’ai déjà couché avec sa sœur avant ces fiançailles donc j’ai déjà l’impression de l’avoir un peu trahi. même si on était pas au courant. t'arques un sourcil. attends, elle est au courant d'ça, millie ? 'fin, pour maddie et toi ? tu joues les commères du dimanche sully. un brin d'potin croustillant à t'mettre sous la dent. un p'tit quelque chose qui t'permettra d'te changer les idées. on fait c'qu'on peut, avec c'qu'on a. parce qu'au pire, c'était avant la promesse et les fiançailles donc, quelque part, ça compte pas. t'hausses les épaules avant d'te rendre compte que c'était p'tre pas comme ça qu'il fallait qu'tu l'formules. 'fin, j'veux dire ... désolée. et tu t'tasses sur ta chaise avant d'boire une nouvelle gorgée d'café, comme si ça pouvait faire passer ta maladresse plus facilement. mais l'truc, c'est qu't'es beaucoup trop vraie pou ret'nir tes paroles bancales. alors souvent, ça sort comme ça et advienne que pourra. là, c'était p'tre juste pas l'moment. bref et toi, comment est-ce que tu vas ? et quelque part, c'est p'tre pas plus mal d'changer d'sujet. quoi qu'tu n'sois pas certaine d'être un meilleur centre d'intérêt. oh oui, tout va bien. qu'tu commences, large sourire qui ourle tes lippes rosées. les cours d'économie m'prennent la tête mais j'ai pas l'choix puisque l'autre connasse m'lâche pas ... mot d'amour balancé à l'intention d'ta sœur. r'gard en biais j'té à tes cours, gisant au bout d'la table. j'rêvais de stylisme, tu savais ? qu'tu d'mandes, poupée partie à la dérive. et j'me r'trouve coincée avec du marketing pour l'restant d'mes jours. soupir. gorgée d'café. soupir. tu m'rappelles pourquoi on a eu des idées aussi pourries ? qu'tu d'mandes en fronçant les sourcils.

_________________
- - 'cause i wanna touch you, baby, and i wanna feel you, too. i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. light it up, on the run, let's make love, tonight. make it up, fall in love, try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 158
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Sam 10 Nov - 7:00



hardin & sully
can i come in your house ?

Si Millie savait pour toi et sa sœur ? Oh que non. Il ne fallait pas y penser d’ailleurs. Tu ne pouvais pas lui dire enfin.. elle te tuerait clairement. Elle tuerait également sa sœur et de toute façon, tu l’avais déjà trahie et tu ne voulais pas lui dire. Tu devais te contenter de tenir ta promesse. « Non elle ne sait pas, elle est pas au courant et je crois que vaut mieux qu’elle sache pas. J’ai couché avec elle le soir de nos fiançailles donc.. ça compte même si je savais pas que c’était sa sœur. » Non parce que Maddie ne vivait pas avec vous. Elle est seulement arrivée quelques semaines après et c’est ainsi que tu t’es rendu compte que c’était sa sœur. Tu avais seulement entendu parler d’elle auparavant mais rien de plus que ça. Tu lui adressais un hochement de tête quand elle s’excusait. Elle n’avait pas à le faire. Elle n’y était pour rien dans cette histoire. Finalement, tu lui demandais comment elle allait, elle. Tu comprenais que c’était encore compliqué avec sa sœur. C’est vrai que c’était à cause d’elle que tu avais appris qu’elle était fiancée. Tu avais tout entendu. « Oui je vois.. ça a toujours été comme ça entre vous ? Je veux dire.. tendu les relations ? » Que tu lui demandais mais, tu avais quand même l’impression. En tout cas à l’entendre et à ce que tu avais vu la dernière fois. Bon, rare était les frères et sœurs qui s’entendent à merveille ceci dit. « Pourquoi tu ne le fais pas alors, si c’est ce que tu aimes vraiment tu devrais, peu importe les autres. » Mais bon, tu te doutais que cela ne devait pas être facile si jamais. Tu poussais un soupir à sa question. Ouais, tu te le demandais bien ça aussi. Pourquoi vous aviez eu ce genre d’idées pourries. Tu ne savais pas, tu avais été dans le besoin malheureusement et tu l’étais toujours. « Hum.. je sais pas, parce qu’on avait pas trop le choix ? » Tu haussais les épaules. « Au moins, on est pas seul à faire ça, bon j’sais pas si c’est rassurant. » Oui, au moins tu te disais que tu n’étais pas seul à être fiancé pour de faux.




code by mrs.chaplin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 156
years old : twenty-one (04.07).
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Sam 10 Nov - 16:40


can i come in your house ?
hardin & sully


quelque part, tu peux t'estimer heureuse, sully. heureuse de ta situation foireuse. parce qu'au fond, y a toujours moins bien loti qu'toi. poupée tombée amoureuse d'un voyou et non pas du frère d'ton meilleur ami. valait mieux, d'toute façon. parce qu'avec vos familles et leurs convictions bien trop restreintes, t'aurais été affublée de leur nom de famille bien trop jeune. gamine indiscrète, qui s'mêle sans doute de c'qui ne la regarde pas. même s'il vient chez toi pour décompresser ou v'nir chercher quelques conseils, t'as toujours cette sensation d'dépasser les limites tacites de votre accord. non elle ne sait pas, elle est pas au courant et je crois que vaut mieux qu’elle sache pas. J’ai couché avec elle le soir de nos fiançailles donc ... ça compte même si je savais pas que c’était sa sœur. encore une grimace. à croire qu'tu n'sais faire que ça. mais du coup, j'ai pas tout bien compris quand même. millie, elle a des sentiments pour toi ? genre, elle s'marie avec toi pour t'sauver la mise mais, y a rien qu'ça ou y a autre chose et donc ça t'empêche d'lui dire c'que tu r'ssens pour sa sœur ? terrain sans doute glissant, tu cherches la p'tite bête sully. ou alors t'as juste besoin d'tout comprendre, dans les moindres détails. poupée curieuse, bien trop la plupart du temps d'ailleurs. le truc, c'est qu't'es pas capable de ne te contenter que de quelques bribes d'informations. t'as besoin d'tout connaître pour t'faire la meilleure idée possible d'une situation. et ainsi pourvoir, hypothétiquement, prodiguer les meilleurs conseils possibles. la conservation dérive immanquablement vers ta propre situation. la balle qui r'vient dans ton camp, comme à chacun de vos échanges. prise de nouvelles d'un côté, comme de l'autre. échange standard et banal. toujours la même chose, y a rien qui change beaucoup finalement. toujours la même rengaine, rien d'bien passionnant quand on y fait réellement attention. oui je vois ... ça a toujours été comme ça entre vous ? je veux dire ... tendu les relations ? t'acquiesces en silence. l'regard qui s'perd dans l'néant. vague à l'âme. ouais, d'puis l'début ... j'sais pas c'que j'lui ai fait en plus ... à part être venue au monde, j'vois pas c'qu'a bien pu la déranger. après les grimaces, revoici le haussement d'épaules caractéristique. t'as toujours pensé qu'ta sœur était jalouse. parce qu'elle n'était plus la seule fille d'la fratrie, sans doute. parce que tous les regards n'étaient plus braqués sur elle mais sur la p'tite dernière, fraîchement arrivée sur terre. t'sais pas pourquoi elle n'a jamais pu t'encadrer. t'as pas d'mandé non plus. ou alors p'tre une fois où deux mais t'as pas dû avoir de réponse, ou alors un simple grognement rien qu'pour signifier qu'tu la dérangeais, encore. toujours. s'en suit ton air blasé en rapport avec les cours que tu suis. toi qui rêvais de stylisme, de création et de mode. te voilà engager dans des études de marketing dont tu t'fiches éperdument. pourquoi tu ne le fais pas alors, si c’est ce que tu aimes vraiment tu devrais, peu importe les autres. tu t'mords la lippe inférieure. si seulement c'était aussi simple, tu ne te prendrais pas la tête avec tes cours d'économie. parce que si je n'fais pas c'que ma soeur me dit d'faire, elle balancera tout. et j'peux pas risquer notre av'nir. c'lui keazy, c'lui d'ton meilleur ami, et l'tien. y a trop d'enjeux, y a trop d'risques, trop d'conséquences. tu pousses un nouveau soupir avant d'demander c'qui vous a pris d'vous lancer à corps et cœur perdu dans une aventure aussi stupide que celle-ci. parce que, sur l'moment, ça semblait être une évidence. et, aujourd'hui, y a plus rien qui tient la route, tout qui semble s'effondrer. il ne reste plus que les regrets d'une prise de décision trop hâtive. hum ... je sais pas, parce qu’on avait pas trop le choix ? c'est justement là que se trouve l'erreur la plus commune. parce qu'on a toujours le choix finalement. au moins, on est pas seul à faire ça, bon j’sais pas si c’est rassurant. l'sourire qui étire tes lippes, l'faible rire retenu. on passe pour des idiots à plusieurs, j'trouve que c'côté là est rassurant. qu'tu débutes, jolie poupée pas bien certaine de ses propres paroles. cela dit, j'suis pas sûre que ça nous fasse passer pour moins qu'des crétins aux yeux des autres. parce qu'ils ne comprendraient pas l'urgence de telles situations bancales. m'enfin, du moment qu'on est en accord avec nous-même, c'est pas c'qui compte le plus après tout ? qu'tu d'mandes finalement, probablement l'âme à philosopher.

_________________
- - 'cause i wanna touch you, baby, and i wanna feel you, too. i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. light it up, on the run, let's make love, tonight. make it up, fall in love, try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 158
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Jeu 15 Nov - 4:04



hardin & sully
can i come in your house ?

Tu tentais d’expliquer les choses correctement mais tu devais avouer que tu n’étais pas doué pour cela. Tu ne l’avais jamais vraiment été. Tu ne savais pas toujours comment t’exprimer, mettre des mots sur ce que tu ressentais. Bon, une chose était sûre c’est que tu n’étais pas amoureux de la jeune femme. Loin de là. « Non elle en a pas enfin elle a aussi accepté car un  ex lourdingue arrête pas de la saouler et elle le fait pour m’aider. Mais je suis pas amoureux de sa sœur. On a juste couché ensemble et elle m’attire mais ça en reste la. » Et tu savais qu’il ne risquerait pas de se passer quelque chose. Loin de là et bon sang, tu fis une grimace rien que d’y penser. Enfin voilà quoi, tu n’étais pas amoureux et tu ne risquerais pas de l’être. Tu n’avais pas envie de te mettre avec quelqu’un. Pourquoi faire ? Tu n’avais pas le temps de toute façon. Ton boulot te prenait tout ton temps. Tu n’avais donc pas le temps pour autre chose. Tu demandais à la jeune femme concernant la relation avec sa sœur. Cela avait plutôt l’air d’être tendu. « Tu lui as déjà posé la question ? » Bon, tu supposais bien que oui. Enfin, tu n’en savais rien, autant elle ne l’avait pas fait. Mais bon, c’était toujours mieux que de savoir. Encore faudrait-il que la personne veuille bien le lui dire. Finalement elle te parlait de ses études, ce qu’elle avait vraiment envie de faire mais qu’elle ne pouvait pas. « Oui je vois, mais tu pourrais dessiner et.. peut être.. trouver quelqu’un pour enfin je sais pas. » Tu haussais les épaules, tu savais que c’était plus facile à dire qu’à faire malheureusement. Enfin, tu te demandais pourquoi tu avais fait cela. Accepter. Mais parce que tu n’avais pas le choix, certainement. « Euh, les autres ne sont pas à notre place alors je pense qu’ils n’ont rien à dire ou juger. » Encore fallait-il être dans la position de l’autre pour pouvoir le faire. « On a qu’à se dire que c’est pour quelques temps. » Tu avais pas trop le choix et elle non plus.



code by mrs.chaplin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 156
years old : twenty-one (04.07).
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Jeu 15 Nov - 18:05


can i come in your house ?
hardin & sully


y a des détails qui t'échappent sully. et ça n'satisfait pas ta curiosité p'tre bien maladive. c'pour ça que tu poses autant d'questions. p'tre bien pour ça qu'tu peux sembler indiscrète. faudrait qu'tu bosses là-dessus d'ailleurs, qu't'arrives à contrôler ton flot d'questions. ça pourrait t'poser des problèmes à force, s'tu fais pas attention. non elle en a pas enfin elle a aussi accepté car un ex lourdingue arrête pas de la saouler et elle le fait pour m’aider. mais je suis pas amoureux de sa sœur. on a juste couché ensemble et elle m’attire mais ça en reste la. t'arques un sourcil, t'cachant une fois d'plus derrière ta tasse de café. juste de l'attirance, hein ? cet éclat d'malice au fond d'tes prunelles trop claires. l'sourire en coin qui veut probablement en dire plus long qu'ta simple question. tu t'mêles sans doute de c'qui ne te regarde pas. comme souvent. du genre à sauter à pieds joints dans l'plat, éclaboussant l'monde environnant au passage. tu t'créeras des problèmes sully, un jour où l'autre. mais p'tre bien qu'au fond, tu t'permets plus de liberté avec l'voisin, parce qu'il est plus âgé qu'toi, parce que c'un autre monde que l'tien. qu't'as pas besoin d'te battre avec lui pour t'faire entendre, pour qu'on t'regarde. toute la bienveillance qu'tu peux voir au fond d'son r'gard, à ton égard. d'autant plus quand il te d'mande si la relation avec ta sœur a toujours été chaotique. d'aussi loin qu'tu t'en souviennes, y a jamais eu un seul moment où elle a séché tes larmes quand tu tombais et qu'tu t'blessais. y a jamais eu un moment où elle t'a souris juste parce qu'elle était fière de toi. y a jamais eu un seul moment où elle s'est souciée d'savoir si t'allais bien, réellement. tu lui as déjà posé la question ? tu soupires, la tête qui bouge d'gauche à droite. nan, même pas. l'ton blasé d'la gamine qu'a même pas essayé, probablement d'peur de t'faire envoyer chier. elle n'a jamais été capable de m'sortir un seul mot gentil, j'me risque pas à lui d'mander quel est son problème. l'léger rire qui s'échappe entre tes lippes. plus de la nervosité qu'autre chose d'ailleurs. parce que t'es clairement pas prête à t'prendre la détresse d'ta frangine dans la tronche. t'es pas prête à entendre c'qu'elle a à t'reprocher. et p'tre bien qu'tu l's'ras jamais. prête. la vérité blesse, toujours, c'indéniable. tout comme celle que tu tiens tout particulièrement à cacher. pour l'bien d'tout l'monde. fausse excuse aussi, sans doute. tout comme celle, réchauffée, qu'tu sors pour justifier l'fait que tu n'suives pas les études de stylisme que t'as toujours convoitées. oui je vois, mais tu pourrais dessiner et ... peut être ... trouver quelqu’un pour enfin je sais pas. tu pourrais, en effet, mais tu mettrais tout le plan en danger. parce que, ta sœur, elle ne t'lâchera pas. j'dessine, j'fais qu'ça ... tu tends ton bras vers tes cours d'économie et tire les derniers feuillets, cachés sous l'tas d'feuilles explicatives de la problématique posée. des croquis, esquissés pendant lesdits cours, que tu étales sous les yeux d'hardin. j'dois avoir deux ou trois collections d'prêtes. mais j'peux rien en faire ... rien du tout ... qu'tu soupires, jolie poupée lassée de d'voir s'cacher, toujours, tout l'temps. et pourtant, tu continues à avancer, tête baissée, à essayer d'te fondre dans la masse. toi qu'as pourtant passé tellement de temps à essayer d'sortir du rang, des cases préétablies. on veut attendrir la lionne que tu es, et t'as pas trop l'choix que d'courber l'échine. ça t'fait réfléchir à pas mal de choses sully, et tu t'sens divaguer, partir dans quelques réflexions qu'tu n'devrais pas avoir. qu't'as jamais eu auparavant. l'regard des autres. t'en as jamais rien eu à faire. avant toute cette histoire. euh, les autres ne sont pas à notre place alors je pense qu’ils n’ont rien à dire ou juger. oui, aussi. on a qu’à se dire que c’est pour quelques temps. tu finis ton café et r'poses ta tasse en soupirant. la notion de "quelques temps" est si vague ... ça fait peur un peu d'ailleurs, j'trouve. poupée au r'gard perdu dans l'vide, ailleurs, loin d'tout ça. comme si on courait après l'temps, à la recherche d'une issue d'façon presque désespérée. vague à l'âme, fatigue évidente. besoin d'un coup d'pied au cul, d'être reboosté pour repartir d'plus belle. comme si l'temps était juste suspendu et qu'on s'empêchait d'vivre, finalement. morosité qui n'te correspond pourtant pas. p'tit coup d'moins bien. ça passera, t'as pas l'choix.

_________________
- - 'cause i wanna touch you, baby, and i wanna feel you, too. i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. light it up, on the run, let's make love, tonight. make it up, fall in love, try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


fifth ward


avatar


in town since : 21/10/2018
posts : 158
years old : trente cinq ans.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   Aujourd'hui à 4:30



hardin & sully
can i come in your house ?

Tu fronçais les sourcils en entendant les mots de la jeune femme. Bah oui de l’attirance. Qu’est-ce qu’elle voulait qu’il y ait d’autre que cela ? Tu ne voyais pas et puis, il n’y avait rien d’autre. Elle t’attirait juste et puis voilà. Tu n’étais pas amoureux d’elle. Et puis quoi encore ? Franchement. Tu n’avais pas le temps de toute façon pour tout ça, pour toutes ces merdes. Pour l’amour et te poser avec quelqu’un. Tu ne pouvais pas faire cela et tu n’en avais pas envie. Pas envie d’avoir une nana à tes côtés. Tu n’avais pas le temps avec ton boulot et tu ne pourrais certainement pas la contenter de toute façon. Tu n’avais donc pas envie d’entendre reproche sur reproche. « Oui, que de l’attirance. » Tu lui disais avant de croiser tes bras sur ta poitrine. Tu ne sais pas trop à quoi elle pensait mais tu étais sûr de toi. Tu préférais donc parler d’autre chose, parler de la sœur de la jeune femme tiens, c’était mieux. Parler d’autre chose que toi l’étais. Bon tu ne comprenais pas trop pourquoi sa sœur lui en voulait. Tu ne la connaissais pas mais elle semblait avoir un problème envers Sully. Problème que tu aurais bien aimé connaître m’enfin. « Je vois oui.. mais elle a forcément un soucis avec toi. » Pour qu’elle agisse comme cela oui. Sauf que tu n’étais pas dans la tête de sa sœur pour savoir ou même pour comprendre. Tu haussais les épaules. Tu savais que tu ne te laisserais pas dicter ton avenir par qui que ce soit. Tu faisais ce que tu voulais d’ailleurs. Tu prenais les feuilles qu’elle te tendait puis tu regardais ses croquis. Une chose était sûr, toi tu savais pas dessiner et tu ne saurais en aucun cas faire ce qu’elle fait. « Et si je les donne-moi, qui le saura ? Je veux dire, je peux donner tes dessins et ta sœur saura rien. » Non rien du tout puisqu’elle ne te connait pas. Enfin, elle t’as probablement vu la dernière fois mais c’était tout. Tu finissais ton café. Tu passais une main sur ta barbe. Elle n’avait pas tort. Ouais, le temps, c’était bien vague et tu ne savais pas trop pour combien tu en avais. « Oh bah tu sais malheureusement, je crois que l’on doit juste.. subir, on a pas trop le choix et puis attendre aussi. » Ouais tu ne voyais pas d’autres solutions malheureusement. « Ou si on part sur une île tu crois que ça marche ? » Ce serait pas mal aussi tiens.



code by mrs.chaplin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: (sully) can i come in your house ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
(sully) can i come in your house ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» Inscription à la partie 83 Express - Dr House

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
purple haze :: harvey, illinois :: i'm gonna pop some tags-
Sauter vers: