AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 black mirror (venny)

Aller en bas 
AuteurMessage

Venus Ivanovitch


in town since : 14/09/2018
posts : 267
years old : vingt-six ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: black mirror (venny)   Ven 26 Oct - 3:11

t'es au bord du précipice, au bord de la rupture. tu sens le poids de cette relation de plus en plus pesant sur tes épaules, tu cherches une solution, t'es pas certaine de toi, de c'que tu penses, de c'que tu veux, vraiment. Tu culpabilises intérieurement comme tu peux être totalement révoltée contre lui. Le flic louche, qui porte un brassard et l'arme à la poche alors qu'il ressemble plus à un gangsta. Bien trop sexy, charnel et fin manipulateur. ça t'agace, la partie n'est que plus compliquée, plus audacieuse, vicieuse. t'as peut-être atteint tes limites, celles de la connerie. t'as l'impression d'y laisser ton cœur, déjà piétiné, bafoué, porté comme un trophée. ça fait des jours que tu tournes en rond, depuis qu'il a tapé sa crise d'ado en te voyant sur scène, surpris, tu lui avais pas dit, bah oui. t'es pas suicidaire non plus, quoique c'est peut-être pire. tu sais plus quoi penser, parce qu'il se trompe ouvertement, reste détaché sans jamais te faire part de ses sentiments, de son histoire, son passé, ses envies. t'as l'impression de ne pas lui suffir qui revient sans cesse, en boucle, en boucle. ça fait déjà bien longtemps que tu remets le bateau sur l'eau, t'aurais pu partir plein de fois, beaucoup top de fois, sans jamais rien faire. que des paroles en l'air, que des promesses bafouées. il a réussi à te mettre à terre, tu lui étais dévouée. il ne te prendra pas la seule chose que tu as réussi à entreprendre ces dernières années. c'est peut-être pas le travail qui va te redorer une image mais après tout, c'est juste toi. l'esprit ouvert il faut avoir, pour comprendre qu'il ne s'agit que d'art corporel, de distraction. Le corps de la femme bien trop souvent pris pour acquis pour objet sexuel. alors qu'il s'agit plus d'un casse tête chinois, bien trop difficile à contenter. encore une fois ici, bafoué. elle aime les regards envieux des voyeurs, qui se languissent de pouvoir avoir une femme telle que toi dans leurs lits. des rêves éphémères qui beaucoup ne réaliseront surement jamais. il en a pas conscience de ça daniel, mais tu vaux mieux que ça, mieux que lui, t'essais de te persuader, mais t'as trop peur de jamais pour le récupérer. c'est lui qui menace de te quitter, il l'a déjà dit, il l'a jamais fait. c'est plus possible, tant de nervosité en toi qu'il faut évacuer, le téléphone qui te lances un signe, alors t'écris.

Destinataire : Kenny Harper
faut qu'je passe bae, ça va pas.
need help

t'es franche, c'est bien celle qui va te remettre les idées en place, c'est surement l'une des plus proche de Daniel parmi la bande également, elle pourra t'éclairer. t'as besoin d'entendre que t'es pas folle, que t'as le droit de réagir, que ça fait pas de toi un pute. t'prends la route en direction de chez Kenny, on est en fin de journée, elle a peut-être pas fini sa journée, mais franchement, c'est pas grave. t'as besoin de sortir de chez toi, tu traînes ton jogging avec toi, là t'en as rien à foutre. les yeux encore rouge, les cheveux lavés de la veille et pas de maquillage. ça va vraiment pas. tu t'gares devant le salon, t'es pas la reine des créneaux mais pour une fois, t'y arrives. t'es surtout chanceuse de trouver une place. Au moins un truc sympa dans ta journée. tu frappes à la vitrine, sans faire trop de bruit, t'passes ta tête. fais comme si t'étais désolée de déranger, si c'est le cas, mais t'viens à l'improviste aussi. Kenny ? T'es là ? la voix faible, on pourrait dire qu't'as la grippe. J'veux pas te déranger, si t'es avec des clients .. mais .. t'finis pas ta phrase, le regard désolé et désolant, à bout de force et de solution. t'as qu'une envie, c'est d'exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


Kenny Harper


in town since : 07/09/2018
posts : 1000
years old : twenty-eight (04.07)
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Lun 5 Nov - 3:13


black mirror.
venus et kenny



la journée tire à sa fin, dernier motif qu'tu graves sur une peau encore nue de tout tatouage. l'tout premier d'cette demoiselle qu'a tout juste atteint la majorité et qu'a plus b'soin d'un accord parentale. elle était toute excitée avant qu'tu n'commences. et puis, tu l'as vu grimacer, s'mordre l'intérieur d'la joue et la lèvre inférieure, quitte à s'la faire saigner. pas évident d'supporter l'aiguille qui martèle la clavicule. les vibrations insupportables. comme toujours, ça dépend des gens. mais la gamine, elle, elle n'semble pas s'accommoder d'la souffrance. alors tu lui parles, tu l'as fait parler aussi. pour dévier son attention. tu fais quelques pauses aussi. pas trop longues, pour qu'elle ne s'habitues pas à cette sensation d'tranquillité. faut pas qu'la peau ait l'temps d's'en remettre, sinon la r'prise s'ra encore moins supportable.c'au bout d'trois heures d'boulot qu'tu peux enfin arrêter la machine pour d'bon. la poupée semble satisfaite, t'as plus qu'à lui passer d'la vaseline et entourer son épaule d'film plastique. les conseils prodigués et son sourire pour remerciements, la voilà qui quitte l'salon. dernière cliente d'la journée. t'laisses pourtant l'salon ouvert et tu r'tournes à tes instruments pour les nettoyer. ranger ton bordel et passer un coup d'balai aussi, c'important. une chose de moins à faire d'main matin. la clochette, au-d'ssus la porte d'entrée du salon qui s'fait entendre. probablement une prise d'rendez-vous, ça peut attendre cinq minutes, y a pas l'feu. d'toute façon, tu n'tatoueras pas c'soir. kenny ? t'es là ? tu fronces les sourcils. t'crois r'connaître la voix mais t'pas certaine. merde, t'as pas fini ton ménage, tu t'dis qu't'as dû rêver alors t'finis c'que t'es en train d'faire. au moins ça, l'reste pourra attendre. j'veux pas te déranger, si t'es avec des clients ... mais ... t'passes la tête par la porte d'la pièce et tu t'retrouves à faire un drôle d'constat. venus. t'abandonnes ton rang'ment et r'trouves la réception du salon. tu bloques quelques s'condes sur la t'nue vestimentaire d'la poupée incendiaire. et puis, sur les traits épuisés d'son visage aussi. elle est au bord d'la crise de nerfs. et tu n'te souviens pas d'l'avoir d'jà vu dans cet état avant. une première dans l'histoire d'la bande. merde v ... qu'tu soupires avant d'contourner l'comptoir et de v'nir la prendre dans tes bras. y a d'jà aria qu'est au fond du trou. c'au tour d'venus. à croire qu't'es bonne pour gérer les filles en pleurs. pourtant, c'pas vraiment c'que tu préfères. t'es plus douée pour les éviter, faire en sorte qu'les perles salées n'dévalent jamais les pentes d'ces joues rougies par les émotions. mais, la vérité, c'est qu't'es une putain d'bonne amie kenny. l'oreille attentive et les conseils avisés. y a qu'toi qui peut les r'mettre sur les rails. toi et ta putain d'bonne humeur. celle qu'tu mets au placard quand t'rentres chez toi, d'puis quelques temps. entre daniel qu'est un sharks et ta porte d'entrée qu'a été défoncée, y a trop d'soucis qui s'bousculent dans ta caboche. il a fait quoi encore, dany ? qu'tu d'mandes en t'reculant suffisamment pour pouvoir la r'garder en face. parce qu'tu sais bien qu'y a qu'lui pour la mettre dans un état pareil. lui et ses conneries. lui et sa difficulté insurmontable à faire preuve d'compassion ou même exprimer c'qu'il ressent. les sentiments violents qui les détruisent. lentement mais surement. et tu la laisses seule un court instant, juste le temps d'lui servir un verre d'eau qu'tu lui tends. aller, raconte moi. qu'tu lui intimes en la f'sant s'asseoir sur l'un des fauteuils d'l'accueil, après avoir pris soin d'verrouiller la porte du salon. parce que c'te conversation est bien plus important qu'n'importe quelle prise d'rendez-vous.

_________________
- - celui qui a dit « je préfère la chance au talent » avait un regard pénétrant sur la vie. les gens n’osent pas admettre combien leur vie dépend de la chance. ça fait peur de penser que tant de choses échappent à notre contrôle.


Dernière édition par Kenny Harper le Mar 6 Nov - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Venus Ivanovitch


in town since : 14/09/2018
posts : 267
years old : vingt-six ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Mar 6 Nov - 0:18

t'viens voir ton amie comme si elle pouvait te sauver. t'as surtout besoin d'un point de vue extérieur pour y voir toi-même plus clair. t'as besoin de savoir si t'es dans le faux. si t'as quelque chose à te reprocher. si t'as raison t'avoir réagit comme ça. parce que t'arrives à douter de tout, de toi-même surtout. ça fait plus de quarante-huit heures que tu tournes en rond dans ton appartement, seule dans ta chambre, tu pleures surtout, tu sors pour aller chercher des clopes, du pain, quelques conneries. t'as pas bossé. t'as pas la tête à sa, tu t demandes si tu dois réellement mettre fin à votre relation; t'as lancé les mots qu'il fallait pour, à toi de t'y tenir maintenant. t'as besoin d'avoir du soutien, sentir que tu n'es pas seule. que kenny est là pour toi. c'est peut-être égoïste et quoique tu dises, t'as besoin de autres, de tes amis. t'fais souvent la fière, l'intouchable, la rebelle. t'sembles pourtant avoir besoin de plus en plus de bâtir tes bases, tes repères pour l'avenir. pour pas finir seule avec ton chat et ton string. c'pas ton but non plus, t'voudrais bien avoir cette sensation d'faire partie d'n groupe, d'une famille, d'un truc à toi, vraiment à toi. daniel s'échappe ou ne veut pas en assumer les responsabilités alors tu le vois partir, t'humilier. tu n'as pas que lui, heureusement. alors t'entres dans la boutique, t'veux pas t'imposer non plus, t'veux pas non plus la forcer à t'écouter et à prendre parti. Tu t'tournes vers elle parce que c'ta meilleure amie. elle fait apparition par la porte de la pièce arrière, en plein rangement semble-t-il. tu la voit bloquée sur ta tenue, sur ton état. t'as pas fait d'effort, c'vrai. on pourrait te croire sortie du lit, encore fatiguée. Le nez et les yeux rouges. t'ferais pitié. alors t'baisses les yeux alors qu'elle a tout compris. elle te prend directement dans ses bras, sans attendre. parce qu'il le faut, parce que c'est exactement ce dont tu avais besoin. t'arrives comme un cheveux sur la soupe et elle est là pour toi. t'as déjà trop attendu, t'aurais du aller la voir plus tôt. ces conseils de femme qui te manquent. elle comprend tout de suite qu'il s'agit de daniel, en même il ne faut pas être devin. c'est toujours la même chose, il y a bien que lui qui mérite t'fasse pleurer. il est venu au black swan ... que tu lui avoues. c'bar qu'elle connait, t'étais sur scène, entre de la danse et du strip tease, tu dépasses pourtant pas les limites que tu t'étais fixées. ça faisait bien longtemps que tu cherchais un boulot. toi t'es pas faite pour finir derrière une caisse de supermarché ou à faire le ménage chez les vieux. t'es faite pour être sur scène, même une petit, t'veux pouvoir t'exprimer, pouvoir attirer. c'pas un secret, t'aimes plaire mais t'as qu'une parole. t'es surtout bien trop amoureuse d'un idiot pour pouvoir t'imaginer avec un autre. un idiot que t'as fini par quitter hier soir, enfin u crois, t'en es pas certaine. pour le moment tu t'y tiens. en même temps pourquoi tu lui a caché, tu l'a voit déjà t'poser la question, parce que tu sais bien qu'ça allait déranger. c't'arrange bien dans l'fond. c'était prévu d'avance, qu'il le sache en amont ou pas, qu'elle différence ? il ne lui aurait pas donné son approbation dans tous les cas. mais t'pardonnes pas la suite. Un verre d'eau pour te donner du courage, elle veut que tu craches le morceau, elle attend, elle écoute. il a pété un câble, il a voulu me faire descendre de scène, mais c'est pas ça qui m'étonne. c'était à prévoir ... t'remues la tête, c't'un fait. il s'est fait sortir, je l'ai rejoins après le service dans le bar d'sa rue. il m'a clairement fait comprendre que je n'étais qu'une traînée, une pute. comme si je me faisais baiser par n'importe qui. je sais pas pour qui il me prend. qu'il réagisse mal je comprends, mais de là à m'insulter comme il l'a fait .... non. t'commences déjà à t'agiter, tu t'montes en pression toute seule rien que d'y penser. puis merde ! pour qui il se prend lui ? l'coureur de jupons qui veut m'faire la leçon ! et après c'est moi qui l'mérite pas ?! j'sais pas pourquoi j'me prend la tête avec ce mec, il m'rend complètement folle. t'fait des geste de mains pour accompagner tes paroles, t'es nerveuse, les yeux bien trop rouges, bien trop humides. il arrive à m'faire douter .. douter d'toi, de t'es choix, s'il a pas raison au final, c'est pas qu'une salope qui mérite que ça. l'enfoiré. t'veux faire taire ces pensées, t'veux retrouver ta liberté, ton envie de vaincre. t'pas une faible, merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


Kenny Harper


in town since : 07/09/2018
posts : 1000
years old : twenty-eight (04.07)
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Mar 6 Nov - 1:18


black mirror.
venus et kenny



tu savais qu'elle viendrait. tu savais qu'elle s'tournerait vers toi. t'as pas voulu prendre les d'vants, t'as préféré attendre qu'elle fasse le premier pas. parce que t'sais très bien pourquoi elle est là. t'sais très bien pourquoi sa tenue vestimentaire est si contradictoire avec sa personnalité. t'sais très bien pourquoi ses yeux sont si rouges et éclatés d'avoir tant pleuré. t'as vu dany. tu sais. c'donc pas pur automatisme qu'tu la prends dans tes bras et qu'tu lui d'mandes c'qu'il a fait. parce qu'y a qu'lui pour la mettre dans un état pareil. y a qu'lui pour faire en sorte qu'les mots assassins explosent, dépassant souvent ses pensées. il est venu au black swan ... voilà. au moins, l'décor est posé. tu connais assez bien daniel pour savoir l'bordel qu'il a dû y faire quand il a vu l’incandescente venus sur la scène. tu t'souviens parfaitement de c'qu'il t'a dit quand tu l'as vu, au p'tit matin. toi qui l'a provoqué sur son statut au sein des sharks. tu sais qu'il n'a pas supporté d'voir la brune se trémousser pour une bande de daleux qu'auraient rêvés d'pouvoir poser leurs sales pattes sur son corps. l'verre d'eau qu'tu lui apportes avant d'lui intimer d'te raconter tout. parce que daniel, il n'est pas vraiment avare d'paroles et puis, y avait autre chose à discuter. d'autant plus qu't'as très bien su l'remettre à sa place à c'sujet. et tu la vois, venus, qui s'transforme. poupée ardente, à la colère palpable. il a pété un câble, il a voulu me faire descendre de scène, mais c'est pas ça qui m'étonne. c'était à prévoir ... plus que prévisible, y a pas d'doute là-dessus. il s'est fait sortir, je l'ai rejoins après le service dans le bar d'sa rue. il m'a clairement fait comprendre que je n'étais qu'une traînée, une pute. comme si je me faisais baiser par n'importe qui. je sais pas pour qui il me prend. qu'il réagisse mal je comprends, mais de là à m'insulter comme il l'a fait .... non. l'côté maladroit d'l'ours mal léché. ça n't'étonne pas plus que ça non plus. excessif, possessif. daniel mcallister, dans toute sa splendeur. l'homme qui n'sait pas s'exprimer correctement, pas adepte des effusions d'sentiments, pas à l'aise avec les deux mots violents. y a qu'sept lettres pourtant. mais chez lui, c'comme s'ils étaient proscrits. alors, au fond, sa réaction n'est pas vraiment si surprenante que ça. et tu comprends tout l'mal qu'elle a pu r'ssentir. parce que toi, tu n'sais que trop bien la difficulté que c'est que d'se donner sans jamais rien avoir en retour. puis merde ! pour qui il se prend lui ? l'coureur de jupons qui veut m'faire la leçon ! et après c'est moi qui l'mérite pas ?! j'sais pas pourquoi j'me prend la tête avec ce mec, il m'rend complètement folle. elle s'énerve, la poupée blessée. et elle est totalement en droit d'avoir autant d'animosité à r'lâcher. c'moche, une femme vexée. et pourtant, y a une certaine beauté qui s'dégage de c'tableau qu'tu pourrais peindre mentalement, sans trop d'efforts. il arrive à m'faire douter ... comme d'habitude. schéma qui a trouvé sa récurrence. toujours les mêmes méthodes, les mêmes réactions, les mêmes larmes, les mêmes réflexions, les mêmes conversations. pour une connerie, pour une chose encore plus grave, pour pas grand chose et pour tout à la fois. destruction de ces myocardes déjà trop tailladés. ne doute jamais de toi v. jamais. qu'tu souffles en posant une main réconfortante sur son épaule. daniel est un crétin. c'est lui qui n'te mérite pas et il le sait très bien. et toi, tu n'auras d'cesse de lui rappeler, jusqu'à la fin. et tu veux que j'te dise, c'est exactement pour ça qu'il a réagi comme ça. parce qu'il sait qu't'es beaucoup trop bien pour lui et qu'il n'tiendra jamais la distance. t'en profites pour lui casser du sucre sur l'dos. parce que s'tu n'peux pas parler d'leur relation avec lui sans avoir besoin d't'excuser après chacune d'tes interventions, tu sais qu'tu peux l'faire avec elle. moi, j'suis fière de toi. et je sais qu't'es heureuse, toi aussi. il finira par s'en rendre compte. mais pas tout d'suite. lui qui n'préfère voir que l'danger imminent d'la perte d'cette femme qu'il n'arrivera jamais à apprivoiser, malgré cette envie oppressante de n'être plus qu'à lui. ce s'ra p'tre trop tard ou alors juste sur l'fil du rasoir. mais il s'en rendra compte v. j'sais qu'tu as lui laissé beaucoup d'temps mais j't'assure qu'il comprend vite quand on lui explique longtemps. prendre sa défense à lui tout en la préservant, elle. exercice avec lequel tu as appris à jongler. l'sourire qu'exprime toute cette envie d'le secouer aussi fort que tu l'peux, toi, joli poids plume.

_________________
- - celui qui a dit « je préfère la chance au talent » avait un regard pénétrant sur la vie. les gens n’osent pas admettre combien leur vie dépend de la chance. ça fait peur de penser que tant de choses échappent à notre contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Venus Ivanovitch


in town since : 14/09/2018
posts : 267
years old : vingt-six ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Mer 7 Nov - 0:52

t'vas drit au but, t'expliques la situation à ton amie, c'était à prévoir après tout. tu te doutais bien qu'il n'allait pas être pour. alors que toi tu vois c'poste comme une belle opportunité, tu te fais de l'argent en plus. t'as pas l'impression d'aller à l'encontre de tes principes. tu ne penses pas que ça fasse de toi une mauvaise personne. certains font bien pire dans c'te ville. t'y vois l'opportunité de t'exprimer, de vivre ta passion. t'es comme ça après tout, électrique, t'aimes quand ça dérange, t'aimes bien jouer aussi. tu connais les règles, tu ne les enfreins pas, mais tu veux continuer à te sentir femme. t'aimes savoir que si daniel ne te veut plus, t'auras pas de mal à en trouver un, qu'tes pas un problème, que t'ai peut-être plus facile à aimer que c'que daniel est capable de faire. toujours ce prénom à la bouche, ça en devient obsessionnel. elle t'as dit les mots qu'il fallait pour que tu lâches les gaz, pour que tu déballes ton sac. t'lui expliques l'attitude du cher dany et c'pas étonnant, tu t'en rends comptes rien qu'à l'dire. c'typique mais d'ça t'en peux plus. tu te sens toujours rabaissée, remise à sa place. t'y trouves pas ton compte et cette fois fût la goutte de trop. t'as décidé de partir, de le laissé derrière son bar, l'ours effarouché. il t'en a dit qui t'ont bien trop blessée, surtout venant de lui, de l'homme que t'aimes. t'es bien trop bonne, bien trop conne. t'as laissé passer trop d'choses, t'auras dû poser les limites avec lui dès l'départ. t'pensais pas que t'allais autant t'accrocher surtout, le coeur bien plus tendre que tu l'aurais pensé. il t'a vite fait craquer. kenny se montre très perspicace, elle résume bien la situation. te voir sur scène, entourée. et si tu trouvais mieux ailleurs ? mieux que dany. c'serait simple. suffirait que tu cherches. ça réaction r'ssemble à c'que tu ressentais toi lorsque t'as appris ses tromperies. il ne se cachait même pas, ne se disait pas pris, l'homme disponible. c'pourtant pas dans les mêmes mesures. il s'rend pas compte ... que tu lances entre deux phrases, résignée. il s'rend pas compte combien tu l'aimes et souffres de cette situation. tu sais jamais sur quel pied danser, tu fais des efforts pour lui, t'encaisses, pour lui, parce que t'es amoureuse et surement bien trop conne aussi. c'ton job après tout, danser. t'essais de te convaincre. kenny a bien conscience que c'est ta passion, qu'tu l'as dans les gènes, ta place est sur scène. j'adore, l'équipe est sympathique, j'aime bien l'ambiance de c'bar .. j'bosse enfin ! je peux sortir la tête de l'eau, j'ai pas l'impression de faire quelque chose de mal pour autant et puis je suis sur scène, c'que je veux. c'juste d'la putain d'danse .. t'pouvais pas trouver mieux. tu te fais presque mille dollars la soirée, ça amène du monde, ça fait tourner l'bar. si c'n'est qu'ça. tu t'sens protégée au sain du club. de good vibes, alors ça tombe à  pic. tu verras par la suite c'que ça donne mais pour l'moment ça t'permet de vivre. toi qui t'es faite virée de ton appart, t'a pas payé e loyer depuis bien trop longtemps. tu t'retrouves aujourd'hui à squatter chez des collègues, elles aussi danseuses. c'est pas au près de daniel qu't'es allée pleurer. t'voulais pas l'y obliger, t'voulais pas l'gêner. toujours cette impression de n'pas être aimée à ta juste valeur. elle pense qu'il finira par réagir, t'finiras par lui manquer tellement qu'il reviendra en pleurant, en t'suppliant de rester. t'en fais surement trop mais l'idée est là. puis s'en va. t'sais pas si t'arriveras à percer le secret qu'est daniel, si t'arriveras à lui donner assez confiance en toi pour s'ouvrir, à le rendre assez fou pour t'aimer pleinement. j'espère qu'il tient assez à moi pour au moins y réfléchir. t'pars défaitiste il reste toujours secret, j'suis sûre qu'il s'confit même plus à toi qu'à moi ! c't'un constat, c'tout. t'y vois pas d'mal même si quelque peu jalouse de ton amie. t'voudrais bien être une petite souris parfois, pour voir c'qu'ils se disent. tu les sens plus complices parfois, c'pourtant pas vraiment le terme parce que ça reste daniel. t'as l'impression qu'kenny en connait plus sur ton petit ami que toi-même. tu t'sens vraiment pas aimée à ta juste valeur. tu t'surestimes peut-être. tu lui fais peur, alors il t'éloigne pour ne pas te laisser l'arme fatale entre les doigts t'penses que j'dois le laisser revenir, patienter, ne pas céder ? le faire languir, le persuader que si tu veux, tu l'quittes. si tu le veux. t'es pas certaine de ça, vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


Kenny Harper


in town since : 07/09/2018
posts : 1000
years old : twenty-eight (04.07)
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Ven 9 Nov - 17:44


black mirror.
venus et kenny



la détresse d'ta meilleure amie est évidente. il ne t'faut pas longtemps avant d'réagir, kenny. verre d'eau qu'tu lui apportes, échoppe qu'tu verrouilles. t'es prête kenny. prête à l'écouter s’épancher sur sa r'lation bancale. parce qu'y a pas des millions d'raisons pour qu'elle soit dans cet état. toujours l'même. daniel mcallister. perpétuelle guerre ouverte. les sentiments trop grands si mal exprimés. et elle passe par tous les états possibles et imaginables, venus. parce que plus l'temps passe et plus elle s'emmêle les pinceaux dans ses émotions. plus l'temps passe et moins elle brille, ta poupée flamboyante. destruction mutuelle évidente. et toi, kenny, tu les r'gardes s'consumer sans vraiment pouvoir y faire grand chose. sentiment d'impuissance totale qui te dérange au plus haut point mais pour lequel, malheureusement, tu ne peux rien y faire. à part servir toujours les mêmes excuses qui finissent par sentir l'réchauffé. c'est d'une tristesse sans nom. il s'rend pas compte ... qu'elle répète et toi, t'as l'impression qu'elle n'y croit plus. parce que c'toujours la même excuse que tu lui sors. t'es même pas certaine d'y croire encore toi-même. c'pour ça qu't'avais d'mandé à dany, c'que tu devrais lui dire pour la calmer, la poupée ardente. tu préfères donc enchaîner sur son travail, parce que toi, tu la trouves plus épanouie que depuis qu'elle est arrivée. tu la découvres dans son élément, toi qui squatte le black swan comme une seconde maison. planquée dans les étages supérieur pour qu'elle ne te voit pas. parce que personne ne sait, personne ne doit savoir. j'adore, l'équipe est sympathique, j'aime bien l'ambiance de c'bar ... j'bosse enfin ! je peux sortir la tête de l'eau, j'ai pas l'impression de faire quelque chose de mal pour autant et puis je suis sur scène, c'que je veux. c'juste d'la putain d'danse ... et tu l'vois, dans son r'gard, qu'ça lui plait. comme si elle se sentait renaître. tu la vois, cette lueur d'excitation au fond d'ses prunelles. venus, elle a trouvé un nouveau foyer. et, quelque part, ça t'fait plaisir qu'ce soit chez toi. mais cette danse là, tu peux aussi comprendre qu'elle ne soit pas du goût d'daniel. parce que ça n'devrait que lui être réservé et d'la voir s'exhiber de la sorte, ça doit forcément titiller sa jalousie, presque maladive. mets-toi à sa place, juste deux secondes v ... ta nana qui s'trémousse dans l'but d'procurer du plaisir ... j'n'excuse pas sa façon d'agir, t'méprends pas ... juste ... j'pourrais comprendre. l'faible sourire qui étire l'coin d'tes lippes teintées de rouge. le haussement de tes épaules qui vient s'ajouter à cette défense pourtant fébrile. parce que tu l'connais, l'flic corrompu. tu sais combien il peut être démesurément impulsif. surtout quand il s'agit de venus. t'essaies pourtant d'la rassurer, d'façon clairement et totalement maladroite cela dit. parce que t'sais qu'ça prend trop d'temps mais t'sais aussi à quel point daniel peut être complexe. on s'plaint souvent des femmes mais les hommes n'sont pas mieux. vachement doués quand il s'agit d'faire croire qu'ils sont débiles, pas capables d'réflexion. y en a qui s'triturent les méninges bien plus que d'raison. j'espère qu'il tient assez à moi pour au moins y réfléchir. il reste toujours secret, j'suis sûre qu'il s'confit même plus à toi qu'à moi ! la moue facile d'la poupée presque désolée d'en savoir plus. quoi qu'tout soit relatif, à bien y réfléchir quand même. ne pas comparer l'incomparable. et puis, les apparences sont parfois si trompeuses, aussi. parce qu'au fond, si tu l'connaissais aussi bien qu'ça en a l'air, t'aurais dû savoir pour les sharks. il aurait dû t'le dire, t'faire confiance, t'impliquer comme il le f'sait toujours. plus ou moins. bien souvent moins que plus, finalement. j'le connais d'puis qu'j'suis gamine v ... ça n'a rien à voir. qu'tu commences par t'justifier. parce qu'après tout, c'fait n'est que vérité alors quelqu'part, c'p'tre pour ça qu't'arrives mieux à l'faire parler. quand t'y arrives. pis crois pas qu'ce soit plus facile pour moi ... daniel reste une énigme ... une putain d'énigme qu't'arriveras probablement jamais à craquer. c'pourtant pas faute d'essayer, kenny. toujours jouer cartes sur table mais ne jamais vraiment rien obtenir en échange. que des bribes d'informations, parfois sans aucun sens exploitable. puzzle de toute une vie, qu'tu t'entêtes à vouloir terminer, jour après jour. mais il est bien trop complexe pour toi, kenny. t'y arriveras jamais. pas toute seule. t'penses que j'dois le laisser revenir, patienter, ne pas céder ? tu hausses les épaules, plus certaine d'la méthode à employer, celle qui pourrait être la plus efficace. t'sais plus vraiment quoi lui conseiller, toi qui passe ton temps à faire en sorte qu'les choses s'arrangent. et si ça fonctionne pour un temps, ça finit toujours par s'casser la gueule, sans qu't'aies jamais rien vu v'nir. sincèrement, j'sais même plus quoi t'dire. qu'tu soupires, jolie poupée désemparée. déjà qu'tu t'trouves impuissante, si en plus t'as plus d'solutions à lui proposer, c'est la fin du monde. l'coup de l'ultimatum, ça a fonctionné une fois mais j'pas sûre qu'ça fonctionne encore. qu'tu réfléchis à haute voix. et t'es clairement plus capable d'patienter bien sagement qu'monsieur s'décide ... comme t'es encore moins capable de l'quitter pour de bon ...  et ton r'gard s'pose sur elle. parce qu'elle pourrait, pendant une heure, p'tre deux. et puis, elle regretterait amèrement sa décision. parce qu'elle est amoureuse et qu'ses sentiments la dévorent, la consument. elle a b'soin qu'il n'soit qu'à elle, rien qu'à elle. et ça, t'es même pas certaine qu'il soit capable d'lui offrir. parce que c'pas dans ses habitudes. j'ai plus d'solutions à t'proposer v ... l'soupir d'la gamine fatiguée d'être aussi inutile. et puis, l'éclair d'génie. à moins que ... l'idée qui s'pointe dans ta caboche et qu't'envisages, l'espace d'un instant. ouais, nan, laisse tomber, c'pas une bonne idée. tu t'ravises presque aussitôt. parce que tu n'peux pas lui faire ça. ni à elle, ni à lui. tu n'peux pas l'engrainer dans tes combines, tu n'peux pas lui donner un autre rôle que celui qui lui convient déjà. t'as pas l'droit d'faire ça kenny. j'trouverai un truc, doit bien y avoir encore une carte à jouer. qu'tu promets, l'regard pétillant d'détermination.

_________________
- - celui qui a dit « je préfère la chance au talent » avait un regard pénétrant sur la vie. les gens n’osent pas admettre combien leur vie dépend de la chance. ça fait peur de penser que tant de choses échappent à notre contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Venus Ivanovitch


in town since : 14/09/2018
posts : 267
years old : vingt-six ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Dim 16 Déc - 21:53

tu parles de ce boulot comme si c'était l'idée du siècle, comme si t'étais persuadée qu'c'est une bonne idée. tu t'voiles la face. ça reste un bar de prime abord, vous dansez au fond d'une salle annexe. les filles sont sympas c'est certain, t'as fait seulement quelques soirs. ça a déjà eu le temps de revenir aux oreille de daniel, il est surtout venu les voir danser. s'rincer l’œil. t'es pas vraiment franche envers toi-même. parce que ça te dérange qu'il soit venu là bas, pas pour toi, il savait pas. mais pourtant t'oses te produire sur cette scène. c'pas cohérent. t'essais pourtant te rassurer en te disant que tu fais rien de mal, t'en viens à te comparer à lui, à toujours un peu moins pire. tu cherches quoi au final ? quoi ? à le rendre jaloux ? à lui montrer qu'sens lui tu peux aussi exister ? t'es pourtant tomber un peu plus bas. danseuse dans un bar, franchement ? t'espérais pas un peu mieux pour toi ? tu voulais pourtant tirer leçon de ton passé. tu rvies en arrière, prête à de nouveau tomber dans des histoires et business qui te dépassent. risquer ta liberté et agir en pyromane ? mais non, il est cool ce bar, sans blague. tu joues avec le feu, tu t'embrouilles aussi. t'es partagée parce que tu mets toute ta bonne volonté dans tes représentations, t'aimes bien appeler ça comme ça aussi. t'prends du plaisir à monter sur scène, ça faisait trop longtemps que t'en rêvais. au moins une dernière fois. tu veux en profiter aussi encore un peu. avant peut-être de viser plus haut. t'en sais rien. kenny n'oublie pas de relever le fait que la jalousie s'en mêle. t'espères pourtant faire mieux que te trémousser. la jalousie est forcément liée à l'amour. tout ça pour qu'il te voit enfin, qu'il devienne homme et toi femme. alors tu tiques, parce qu'elle a raison, tu peux pas vraiment dire que tu t'attendais c'qu'il saute de joie. tu savais qu'il n'allait pas apprécier, refuser même. tu voulais pas qu'il le découvre comme ça, par hasard, en simple visiteur des lieux. seulement aujourd'hui t'as pas envie de faire tes choix en fonction de lui. t'as déjà fait le tour de la question, l'seul point sur lequel tu peux le pardonner. la surprise. il évitera le lieu à l'avenir, t'espères. en dernier recours tu tentes encore une dernière chose, pour te persuader que tu fais bien. de lui dire stop. d'l'avoir giflé. parce qu'après tout il est allé trop loin c'soir là. parce qu'il ne t'a pas respectée. alors son amour tu en doutes. tu voulais donner un exemple plus que faire la jalouse de ton amie ici présente. t'es la nana qui partage son lit depuis trois ans et t'en sais moins sur lui, qu'son amie. d'enfance ou pas, t'juges que c'est pas assez. toujours cette estime pour toi même que tu place haut, l'insatisfaite. une belle énigme oui ? qu'est-ce qu'il lui est arrivé kenny ? parce ce que pour qu'il soit si .. fermé.  tu sais pas si c'est le meilleur terme pour ça. c'est forcément qu'il y a quelque chose. une déception. un truc .. tu t'mets à faire la psy. à expliquer que les traumatisme du passé, de la jeunesse, ont des répercutions sur les difficultés de sa vie d'adulte. comme si t'en savais quelque chose. alors qu'au fond, vous pourriez vous comprendre. t'as bien perdu tes parents. tu pourrais tout comprendre, tout entendre. tu ne le juge pas, t'sais qu'elle pourrait aussi t'en dire pas mal. elle qui le connait depuis l'enfance, après tout. t'enchaîne pourtant sur autre chose, parce que quoi qu'il en soit en il comme il est, la solution pour le faire craquer, pour qu'il t'aime vraiment et que vous trouviez un meilleur terrain d'entente. pour que tu sois heureuse, un peu plus au moins. t'as pourtant tout essayé. l'ultimatum a fait ses preuves une fois, c'pas certain pour deux. tu sais pertinemment que t'as plus l'envie ni le temps de l'attendre. t'es à un tournant de ta vie. tu veux plus, tu veux t'ranger, tu veux essayer de construire quelque chose solide, tu veux pas juste en rester là avec lui. tu cherches celui qui fera partie de toi. celui avec qui vous formerez plus qu'un. t'es excessive. tu connais pourtant la réponse, comme si elle venait de le dire. le quitter. comme si t'étais pas capable de le quitter. mais plus tu l'dis, plus t'y penses, plus ça pourrait devenir vrai. pourquoi tu pourrais pas ? parce que tu l'aimes ? c'comme toutes les séparations. au début c'est dur, puis ça passe. c'est ce que tes amis t'ont dit, t'es déjà passé par là, des premiers amours difficiles. vous êtes toutes passées par là, vous, les filles. est-ce que t'as vraiment envie de te passer lui pour autant ? pas sûre. elle te fais languir, comme si une bonne idée pourrait surgir. t'es tout de même prête à l'entendre. tu le veux. quoi ? à moins que quoi ? vous vous aimez comme de enfants,  moins que tu prennes déjà toi même une décision. heureuse avec lui, avec c'qu'il a à te proposer. ou bien ce sera avec un autre que tu vivras le grand rêve. kenny .. ? quoi ? t'insistes parce q'elle semble pas vouloir lâcher le morceau, parce que t'es impatiente? tu voudrais bien qu'il reste une dernière option. parce que tu veux pas baisser les bras, parce que t'y crois toi, à vous deux. tu voudrais tant. j'ai besoin que tu m'en dises plus, tu m'caches des choses on dirait. t'en sais plus que tu n'en as l'air harper .. tu la scrutes, parce trop de choses qu'elle évite, qu'elle insinue. puis tu le sens pas net c'daniel. c'pas pour rien qu'il dit rien. des choses à cacher, vous en avez tous, toi aussi. t'as confiance en ton amie, s'il y a des choses que tu devrais savoir sur daniel dont elle est informée, elle te les dirait. n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


Kenny Harper


in town since : 07/09/2018
posts : 1000
years old : twenty-eight (04.07)
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Mer 30 Jan - 17:04


black mirror.
venus et kenny



c'toujours l'même refrain kenny. la même chanson qui tourne en boucle. tu fais c'que tu peux, toi, pour lui r'donner l'sourire, lui donner envie d'continuer à s'battre. elle a b'soin qu'tu r'charges ses batteries. quasiment à plat. p'tre bien qu'ce s'ra l'dernier coup d'défibrillateur. la prochaine fois, ça n'fonctionnera p'tre plus. parce qu'à force d'trouver des excuses au flic, t'arrives au bout d'tes ressources. t'as presque épuisé tous tes arguments kenny. et après ça, qu'est-ce que tu f'ras pour la r'tenir ? pour l'empêcher d'exploser ? parce qu'venus, elle n'peut pas être bridée à c'point, même par c'sentiment qu'on appelle l'amour. elle a fait tant d'effort, a tellement sacrifié des bouts d'personnalité qu'tu sais bien qu'elle est fatiguée de n'pas avoir d'retour assez important pour lui permettre d'conserver ces changements. alors l'incendiaire s'impatiente, trépigne. elle a b'soin d'plus que ça et toi, kenny, t'sais plus quoi faire pour l'aiguiller. parce qu'avec daniel, c'est beaucoup trop l'bordel. parce que t'as d'jà causé assez d'dégâts comme ça et qu'tu n'veux pas en rajouter. parce que, même toi, t'arrives pas toujours à l'atteindre. une belle énigme oui ? qu'est-ce qu'il lui est arrivé kenny ? parce ce que pour qu'il soit si ... fermé. c'est forcément qu'il y a quelque chose. une déception. un truc ... elle cherche à t'faire parler, la brune. et tu pourrais. et p'tre même que tu devrais. mais l'truc, c'est qu'c'est pas à toi d'lui parler d'tout ça. c'pas à toi d'lui dévoiler les parties d'daniel qu'elle connait pas et dont, toi, t'as connaissance. c'pas à toi d'lui parler d'toutes ses galères, d'tous ses cauchemars. disons qu'c'est plus une suite de déceptions, d'coups durs et c'qui s'en suit. tes lippes s'pincent, t'hausses les épaules. c'est tout c'que tu t'autorises à dire kenny. c'est pas à moi d'te parler d'tout ça v ... et tu grimaces, bien consciente qu'c'est pas la réponse qu'elle aurait voulu entendre. c'pas à toi d'lui dire pour son père. t'étais là, pourtant. mais c'pas à toi d'lui raconter. c'pas à toi d'lui parler d'la chute d'sa mère. c'pas à toi d'lui raconter la violence du beau-père. c'pas à toi d'évoquer les galères anodines qu'ont pourtant formé une putain d'accumulation. et c'est encore moins à toi d'lui dire qu'c'est un foutu requin. déjà, faut l'temps qu't'assimiles, toi. et puis t'as juré aussi, qu'tu garderais l'silence. et t'es désolée, ça s'voit dans l'fond d'tes prunelles. mais tu n'peux pas lui répondre, t'en as fait la promesse. t'essaies pourtant d'trouver la solution qui pourrait décoincer daniel. mais l'truc, c'est qu't'as épuisé toutes tes cartouches kenny. et qu't'as plus l'imagination assez débordante pour trouver encore et encore des subterfuges. t'as bien un truc qui t'passe par la tête kenny, mais c'est trop dangereux. trop tordu aussi. tu n'peux pas leur infliger ça. pas à lui et encore moins à elle. t'es déjà mouillée dans c'te affaire kenny. toi toute seule, ça devrait suffire. pas b'soin d'la traîner là-d'dans, elle aussi. ça foutrait trop l'bordel et t'es pas prête à donner un si grand coup d'pied dans la fourmilière. quoi ? à moins que quoi ? tu gardes tes lèvres pincées, scellées. t'aurais du t'taire kenny, n'pas faire naître un brin d'espoir dans son r'gard et l'ton d'sa voix. kenny ... ? quoi ? tu soupires kenny et tu t'lèves aussi. parce que t'as du mal à rester assise alors qu'elle crève d'envie d'savoir c'qui t'a traversé l'esprit. arrête v, c'pas une bonne idée, passe à autre chose. comme si tu n'la connaissais pas assez bien. elle n'lâchera rien. jamais. j'ai besoin que tu m'en dises plus, tu m'caches des choses on dirait. t'en sais plus que tu n'en as l'air harper ... tu soupires une fois d'plus. combat interne qui s'déroule dans ta caboche, lâcher l'morceau ou juste te taire. et tes prunelles accrochent les siennes et tu sais déjà qu't'es foutue kenny. c'trop tard maintenant. t'aurais mieux fait d'te taire, ça t'apprendra. y a p'tre encore un moyen d'attirer son attention mais ... c'est pas r'commandé ni r'commandable. tu marques une pause. nécessaire. plus pour toi qu'pour elle d'ailleurs. faut qu'tu mesures tes mots, qu'tu trouves un moyen d'en dire assez sans en dire trop. l'black swan ... c'pas qu'un bar avec une arrière salle conçue pour les effeuillages ... tu t'mords l'intérieur d'la joue. t'en dis d'jà trop putain. v ... tu bosses dans l'repère des sons ... la grimace qui va avec et le haussement d'épaule en ponctuation. du coup bah ... à part t'faire une place chez eux, dans l'gang ... mais c'pas une bonne idée. ça mènera à rien et si ça s'trouve, dany, il va t'tourner l'dos et ... nan. oublies, c'pas une bonne idée. qu'tu conclus en t'laissant retomber sur l'siège à côté d'elle. tu dois être la seule à prendre la colère du flic en pleine gueule. faut pas qu'elle prenne ton idée au sérieux, faut pas qu'elle morde à l'hameçon. sois plus intelligente qu'ça venus. cris du cœur.

_________________
- - celui qui a dit « je préfère la chance au talent » avait un regard pénétrant sur la vie. les gens n’osent pas admettre combien leur vie dépend de la chance. ça fait peur de penser que tant de choses échappent à notre contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Venus Ivanovitch


in town since : 14/09/2018
posts : 267
years old : vingt-six ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Mer 6 Fév - 21:45

des secrets on en a tous, c'pourtant pas l'fait qu'ils en aient
tes amis
ton amant
des secrets
qui t'fait l'plus chier
c'est qu't'en saches moins que ta meilleure amie, sur celui qui partage pourtant ta couche.
ça rend verte
verte de jalousie
comme si la jolie kenny avait fait un pacte avec le blond grincheux, pour qu'elle se taise.
tu t'imagines pourtant plein de choses
le pire même
il est quoi? fils de serial killer ?
t'comprends pas pourquoi tant de mystères, de sujets évités et de regards gênés.
tu veux pas comprendre.
tu voudrais tout savoir, qu'ils te donnent leur confiance.
alors que tu fais rien pour la mériter.
alors que tu poses sans cesse les mêmes questions, aux mauvaises personnes.
elle t'en dit assez pour ne rien avouer, l'pacte de l'amitié
des promesses qui tiennent encore.
.. dont tu fais pas partie.
verte, oui .. verte.
c'pas à toi d'me l'dire, certes, mais lui il l'fera jamais, j'aurais pensé que toi, au moins ...
comme s'il y avait une recette miracle, que seule toi ignore.
daniel reste une énigme, pour elle comme pour toi, sombre idiote
t'appuis pourtant sur les points sensibles
sur votre amitié
sur la culpabilité

pour la faire parler.
tu lui fait les yeux doux à ton amie, qui lui crient de t'en dire plus, de céder
de briser ses promesses.
t'es prête à tout, à tout, avant de jeter l'éponge pour de bon si t'échoues. c'est c'que tu t'dis, pour t'espérer plus libre de cette relation chaotique que tu ne l'es.
l'amour rend fou
l'amour vous enchaîne.
t'as pas idée qu'c'est bien peut-être ça son problème, au flic.  
t'as pourtant cette impression qu'il s'agit de bien plus que d'ça, tu l'sens. cette ambiance tendue depuis pas mal de temps.
même au club les choses changent
les regards plus accusateurs, méfiants.
il y a d'l'eau dans l'gaz.
t'insistes avec kenny alors que tu sais très bien qu'elle n'a qu'une parole, tu peux autant insisté que tu veux, les détails de la vie d'daniel resterons loin de toi.
loin de toi.
alors elle te fait miroiter, comme si une belle idée pouvant l'faire réagir venait démerger dans sa tête blonde.  
enfin, c'est c'que tu crois.
une belle manière de s'échapper.
à force d'insister, tu lui tirs les vers du nez, parce qu'elle pas facile la kenny.
c'est pas r'commandé ni r'commandable
c'est tout toi
tu bosses dans l'repère des sons
les sons ... t'as déjà entendu c'terme, t'avais plus l'impression qu'il s'agissait d'un groupe de vieux qui s'rejoignent les dimanches pour jouer aux cartes.
avant d'comprendre qu'il s'agissait bien plus que d'ça en voyant la crainte dans les yeux des riverains.
t'savais qu'il s'passait des trucs louches dans cette ville, c'pourtant pas la grosse pomme.
t'aurais donc refait deux fois la même erreur ?
mettre les pieds là où il ne faudrait pas
là où tu n'aurais pas dû.
un gang

si t'as choisi un flic en petit ami, c'était pas pour revenir vers tes vieux demons
une question d'intérêts, c'tout toi.
(d'amour aussi)
c'est chaotique dans ton esprit
t'es plutôt surprise que kenny, la gentille kenny, en sache plus que toi sur c'bar.
en même temps elle est née ici
toi t'es qu'une pièce rapportée
une nouvelle dans ce lieu où tout le monde sait tout sur tous.
tu la vois sage ta meilleure amie, bien sous tout rapport.
aux affaires clean, à l'esprit pur.
comment t'as pu passer à côté de s'repère et pas elle ? t'es pourtant la moins fréquentable des deux.
c'est que tu te dis
c'est que tu crois
mais c'est pas ça
ta solution c'est qu'j'intègre un gang ? une pause t'es sûre que t'pas malade ? tu touches son front pour voir s'il est chaud.
la fièvre, c'est la seule explication.
les souvenirs qui remontent, ce poids que tu porte. t'as toujours fait en sorte de sauver ton joli p'tit cul des emmerdes dans lesquelles tu t'étais mise.
des mauvaise choix déjà dans l'passé.
t'as l'impression de rejouer une scène déjà trop répétée.
un cabaret, un gang.
t'es déjà à moitié d'dans, ça t'fait repenser aux derniers moments au black swan, qu't'interprètes tout d'suite autrement.
t'as tout fait partir en fumée, tu le referais si c'était à refaire.
elle a pourtant pas tord, tu comprend mieux la réaction de daniel à propos de ce post de danseuse.
plus que le job, l'employeur lui pose problème, un flic est bien au courant de tout cela.
c'pas idiot pour autant, j'ai déjà un pied dedans et daniel qui devient fou à c'sujet... prête à tout tu disais, même à t'mettre en danger, l'amour rend folle, folle à lier.
tu pourrais surtout perdre cet amour tant désiré.
parce que quoique tu dises, l'danger ça t'fait vibrer.
ça t'as toujours tenté.
comment tu sais tout ça toi ? kenny et .. les gangs ! j'crois rêver. ça t'étonnes, ça t'fais même marrer, parce que t'es loin d'la vérité.
c'est comme cette vieille histoire de revente de bonbons devenus drogue au cours des années.
elle est pas capable de faire c'genre de choses harper
bien trop innocente à tes yeux
tes yeux aveugles
aveuglés par les mensonges de ton amie.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♛ les hautes sphères


Kenny Harper


in town since : 07/09/2018
posts : 1000
years old : twenty-eight (04.07)
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Ven 8 Fév - 12:11


black mirror.
venus et kenny



elle joue, la brune. toutes les cartes qu'elle possède, tout son jeu dévoilé. atouts qui s'abattent, les uns après les autres, sur la table. mais toi, tu n'peux rien faire pour elle. parce que t'as promis, t'as donné ta parole. et t'auras beau faire toutes les erreurs du monde à côté d'ça, tu n'peux pas rev'nir sur une promesse que tu as faite, y a bien longtemps. tacite. silencieuse. peu importe. tu l'aurais p'tre hurlé jusqu'à t'en faire péter les cordes vocales, tu n'iras pas plus loin. c'est déjà trop, tout en restant pourtant bien vague. c'pas à toi d'me l'dire, certes, mais lui il l'fera jamais, j'aurais pensé que toi, au moins ... tu n'vois que trop bien ce qu'elle essaie de faire. et ça n'te plait pas kenny. d'avoir l'cul entre deux chaises. l'palpitant partagé entre l'frère et la meilleure amie. d'être coincée en plein milieu d'une guerre interminable alors qu'la résultante reste la même. celle qu'est espérée mais qui n'arrive pourtant jamais. arrête ça v. qu'tu jettes, sourcils froncés. m'fait pas culpabiliser. c'est pas à moi d'te parler d'ces choses là, point barre. et t'aurais aimé pouvoir le faire. qu'elle arrête d'douter d'tout et surtout d'elle-même. t'aurais aimé pouvoir lui faciliter la tâche. mais tu n'peux pas. t'es déjà en train d'le perdre et tu r'fuses d'enfoncer l'clou en dévoilant quelques parts sombres de son ch'min d'vie. tu n'veux pas ajouter ça à la longue liste de chacune de tes trahisons, d'toutes les choses que tu as pu faire dans son dos. t'en as déjà bien trop fait kenny et tu r'fuses catégoriquement d'en dire plus. jolie poupée, tu t'fermes sur le sujet, préférant te concentrer sur autre chose. trouver une solution, pour qu'l'incendiaire puisse l'atteindre, une bonne fois pour toute. mais t'es à court d'idées kenny. ou p'tre qu'c'est juste pas l'bon moment pour toi, aussi. avec cette histoire d'appartement saccagé, l'requin qu't'as découvert sur la peau d'daniel, les sons qui sont sur les dents. t'as l'cerveau en compote. p'tre bien qu'c'est pour ça qu't'as pensé à la faire rentrer dans les rangs d'ton gang. avant d'te rendre compte qu'c'était loin d'être l'idée du siècle. alors tu t'ravises, vite fait, bien fait. insistant sur l'fait qu'c'est qu'une connerie. faut pas qu'elle pense qu'ça pourrait l'faire, faut pas qu'elle s'engage sur cette voie-là. c'est pas pour elle. c'est pas pour toi non plus et pourtant, t'es bien d'dans. ta solution c'est qu'j'intègre un gang ? t'es sûre que t'pas malade ? elle t'touche le front, tu r'cules. arrête, j'vais bien. l'sourire en coin qu'elle pense quand même à ton bien dans cette histoire. tant qu'elle continue d'croire qu't'es rien d'autre qu'une blanche colombe dans un monde d'crapauds, t'es à l'abri. j't'ai dis qu'cétait une connerie, oublie l'idée v. j'trouv'rai autre chose. tu finiras bien par trouver autre chose. que ça. mais la brune, elle réfléchit beaucoup trop vite pour toi. emballée par l'attrait du danger, d'l'interdit, aussi. t'aurais pas dû lâcher une bombe comme celle-là. mais c'est trop tard. et tu continues d'tout foutre en l'air. c'pas idiot pour autant, j'ai déjà un pied dedans et daniel qui devient fou à c'sujet ... ton r'gard percute son visage, aussitôt. elle y songe sérieusement. merde. déconne pas v. oublie j't'ai dit. c'est pas une bonne idée. parce qu'en plus, tu pourrais très bien être responsable d'la rupture définitive du couple. ouais, non, hors de question. pur égoïsme pour le coup, tu n'veux pas être la cause de leur chute. à tous les deux. si ça s'trouve tu l'perdras encore plus vite. c'est pas c'qu'on cherche comme résultat. alors tu fais comme si j'avais rien dit et tu passes à autre chose .... steuplait. pour le coup, t'aurais p'tre bien les yeux qui la supplient qu'ce s'rait pas si étonnant. faut qu'ça sorte d'sa caboche, à l'incendiaire. faut plus qu'elle y pense. jamais. comment tu sais tout ça toi ? kenny et ... les gangs ! j'crois rêver. t'arques un sourcil. ouais, forcément, tu t'attendais à c'qu'elle n'laisse pas passer une telle information. et pour ça, t'as la réponse toute prête. pour t'protéger, t'sauver l'cul et faire taire tout d'suite les possibilités d'appartenance à un gang. tout l'monde le sait v. t'hausses les épaules, te r'tenant d'lui rire au nez. parce que, pour le coup, c'est loin d'être un secret d'état qu'le gang a élu domicile au black swan. et puis t'es bien contente d'fumer leur weed quand tu viens à la maison. la malice au fond d'tes prunelles. sans pour autant dire qu'c'est toi qui fournit. la laisser croire qu'c'est part eux qu'tu passes. leurs prix sont pas excessifs et j'suis contente d'la qualité. rajoutes-en, t'as raison va. c'est tout. rien d'plus, ça n'va pas la tête ?! tu l'prendrais presque mal qu'elle puisse penser qu't'as r'joint un gang. et pourtant, c'est la stricte vérité. toi qu'est dans l'réseau d'puis qu't'as quinze ans. bien avant son arrivée, à elle. tu trompes tout l'monde kenny. jusqu'à c'que tu finisses par tomber et ne plus jamais te relever.

_________________
- - celui qui a dit « je préfère la chance au talent » avait un regard pénétrant sur la vie. les gens n’osent pas admettre combien leur vie dépend de la chance. ça fait peur de penser que tant de choses échappent à notre contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Venus Ivanovitch


in town since : 14/09/2018
posts : 267
years old : vingt-six ans
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   Sam 9 Mar - 23:09

t'insistes au-près de ton amie
alors que plus de réponses de sa part tu n'auras pas.
tu l'savais déjà
quoique t'aimes bien insister
pour lui
pour toi
t'es bien capable de tout après tout.
sa réponse plutôt tranchante te fait déjà regretter tes quelques mots la culpabilisant.
parce qu'elle a raison
les seules réponses tu les obtiendras de la bouche de daniel
les réponses à ta solitude, à cette quête d'amour, de confiance en lui et sûrement en toi-même également.
cette quête qui t'as amenée à pousser la porte de la boutique de ton amie plutôt.
t'étais venue chercher des réponse qu'elle est incapable de te donner.
parce que kenny elle a pas les armes, parce qu'elle n'est pas à ta place.
parce que quoique t'en dises, cette situation entre toi et daniel, tu l'as bien cherchée.
tu le pousses constamment dans ses retranchements, tu l'provoque.
qui sème le vent récolte la tempête.  
tu croyais qu'en venant te plaindre à ton amie tu saurais quoi faire ensuite ?
t'as juste la confirmation par ses mots qu't'as pas mis les pieds où il fallait. dans ton esprit le mot gang n'engage à rien de bon.
rien qu'des ennuis
rien que des problèmes
rien que du danger
rien que d'l'adrénaline
rien que du jeu

l'info qui t'partage en deux, d'un côté la raison, celle qui t'a déjà poussée à tout effacer tout brûler, à t'protéger et fuir. celle qui te dirait aujourd'hui de tout arrêter, de faire profil bas.
de l'autre cette impression de faire partie de quelque chose, de vouloir en voir plus, d'entrer dans le jeu, de donner une tournure plus .. excitante aux choses. jouer avec ces nouvelles cartes en ta possession, quitte à te faire mettre les menottes..  

l'une des deux options te fait peur.
l'autre t'ennuie.

l'plus étrange dans la situation, c'pas que toi ça t'donne des idées sournoises l'fait que le black swan soit le repère d'un prétendu gang, non.
c'est kenny y ait pensé aussi.
c'pas ce à quoi tu t'imaginais d'sa part, tu la pensais plus dans la retenue. qu'elle te dise de tirer un trait sur lui, de rester sur ta position.
elle t'invite plutôt à le pousser une nouvelle fois. c'pas cohérent.
elle trouve pourtant le mots pour éviter le drame, comme si pour elle aussi, le choix c'était posé entre la raison ou la folie.
préférant finalement la voix de la raison.
sans doute la meilleure des deux c'est certain.
parce qu'à faire de le pousser tu pourrait finir par le faire fuir.
par le perdre.
alors que tu pleures de son absence que tu t'imposes.
quelle idiote.
tu tires la moue quand elle te supplie d'oublier cette idée, t'sais pourtant qu'elle à raison.
j'veux pas l'perdre, j'veux qu'il revienne. t'baisses les yeux, comme s'il s'agissait d'une confession. j'oublies tu t'avoue vainque, une nouvelle fois.
t'enchaînes pourtant sur le fait que c'est toujours autant étonnant à tes yeux que Kenny en sache autant sur le black swan. qu'elle ait pu croire te voir en faire partie.
t'as pourtant simplement l'impression qu'elle a réponse à tout, qu'elle trouve toujours la bonne excuse. t'as l'impression de passer pour une idiote, d'être passée à côté de ça sans rien voir.
la ville au courant
et toi ignorante.
c'est bien possible après tout
parce que tout c'que tu vois c'est toi
c'est de toute façon bien plus facile de t'imaginer
toi
l'idiote de service
que kenny
amie de prés ou de loin à un gang de la ville.
parce qu'à tes yeux elle à bien trop de douceur et d'amour dans son cœur
pour cautionner leurs méfaits.
je tâcherais de me montrer plus observatrice à l'avenir... parce que quoique t'en dise, tout ç t'fais tout de même bien cogiter. parce que tu sais ce que ça implique.
qu't'as déjà un pied dans l'organisation.
parce que tu dans au black swan
parce que t'es l'une des filles

aussi parce que kenny gagne une troisième fois.
heureuse comme tu es à chaque fois qu'elle te ramène un de leur jolis paquets.
en parlant d'ça, t'peux me dépanner d'une p'tite tête de weed ? histoire que je puisse manger de la glace d'vant un film à l'eau de rose et un fumer en pénard tranquille entre deux mouchoirs ?
parce qu'après tout, c'que tu voulais c'est du réconfort.
parce que t'as besoin d'analyser, seule, ces nouvelles données.
parce que même si elle ne voulait rien te dire, la jolies kenny
elle t'as échappé un secret.
le sien.
que t'es encore loin d'imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: black mirror (venny)   

Revenir en haut Aller en bas
 
black mirror (venny)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» black pearl raffle
» Arya Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
purple haze :: harvey, illinois :: to be on the edge of breaking down-
Sauter vers: