AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  I just want to forget ft Jalina

Aller en bas 
AuteurMessage


second ward


avatar


in town since : 21/09/2018
posts : 30
years old : La trentaine tout juste entamée
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: I just want to forget ft Jalina    Lun 24 Sep - 6:38





I just want to forget ft Jalina

C'est plus facile d'oublier

Elle regarda encore le dossier. Elle l’avait ramené chez elle. Ce n’était pas rare. Lorsqu’on est flic, c’est au boulot et chez soi. Une enquête vous hante jusqu’à ce que le coupable soit derrière les barreaux. Depuis, ce nouveau programme, les agressions, les meurtres, les kidnappings étaient plus nombreux. Toujours plus de taf. Mais, ce soir-là, c’était différent. Un kidnapping d’enfant. Jake et elle avaient déjà éliminé une bonne partie des gangs dans cette affaire. Bien sûr, le père et la mère avaient été interrogés encore et encore. On avait fouillé les forêts, les étangs. Sans aucune nouvelle de la petite. Elle avait onze ans. Bordel. Mila aurait eu le même âge. Sa fille. Cet être qu’elle avait élevé pendant trois avant de l’abandonner à une charmante famille. Elle ne pouvait pas la garder. Un enfant méritait l’amour, la tendresse et la protection. Or à chaque fois que Kalina posait les yeux sur ce petit ange, elle ne voyait que les images de cette nuit-là. Il tournait encore et encore dans sa tête. Elle ne savait même pas si sa petite fille s’appelait toujours Mila ou Camille ou Leslie. Mais pour elle, sa fille serait toujours Mila. Elle posa de nouveau le regard sur la petite fille disparue et se fut trop. Elle avait besoin d’une pause. D’un bon, elle se leva, attrapa ses clés et sa veste et s’en alla. Elle avait juste besoin de souffler, peut-être même d’un regard neuf. Elle tourna dans la ville à bord de son coupé sport, cherchant un indice ou peut-être les souvenirs bien trop douloureux de son enfance. Sans qu’elle s’en rende compte, elle se retrouva devant la maison de ses parents. Est-ce qu’ils étaient vivants ? Sans doute, elle n’avait pas reçu d’avis de décès. Elle s’arrêta et observa cette porte bleue. Celle qui avait caché tant de secrets. Celle qui avait fait de son enfance un enfer. Peut-être à bout. Ou peut-être fatiguée, elle sentit les larmes coulées le long de ses joues. Elle redémarra et se dirigea vers le premier bar qu’elle trouva. Ce n’était pas son genre de boire. Un verre mais pas plus. Pour ne pas ressembler à son père. Mais, là, elle avait besoin de souffler. De s’arrêter. De faire disparaître les pleurs, les mauvais souvenirs, la peur. Voilà comment, une jeune femme triste sur un mètre de talons se retrouva assise au bar à enchaîner verre sur verre. Il faut dire qu’avec sa jolie gueule, son corps de rêve, tous les hommes se pressaient pour lui offrir. Pourquoi refuser ? Elle comprenait un peu mieux pourquoi son père lorsqu’il buvait. Pour oublier. Au bout du sixième verre, elle envoya un texto. «Bébé, viens me rejoindre au bar. J’ai envie de te voir. » On dit souvent que saoule, il vaut mieux éviter de toucher son téléphone. Ouai. Parce que si elle avait bien regardé, elle se serait rendu compte qu’elle ne l’avait pas envoyé à son ami gay mais à son coéquipier. Jake. Cet homme au regard de braise. Celui qui hantait ses nuits. Enfin, bref, ça serait une surprise s'il venait. Toujours à ruminer, même si le temps avait calmé un peu son deuil. Elle continua à boire. Elle qui n’avait qu’un verre se retrouver maintenant avec… Hum… Très bonne question. Elle avait arrêté de compter. Dix. Vingt. Sans trop savoir comment, elle se retrouva à danser. Il faut dire que la musique n’était pas trop mal. Le mec pas trop moche. Et elle n’était plus en état de savoir ce qui était bien ou mal. Seul compter que les images d’une petite fille disparue, les coups de ceinture et le visage de ce salop avaient disparu.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 14/09/2018
posts : 823
years old : 29 y.o.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: I just want to forget ft Jalina    Mar 25 Sep - 3:34


Pour une fois, Jake n'avait pas pris la direction du premier bar venu à la fin de son service. C'était tellement exceptionnel qu'il aurait fallu le marquer sur le calendrier. Mais il savait qu'il devait se reprendre en main, qu'il devait arrêter ses conneries. Picoler n'avait jamais rien résolu et pourtant, depuis le décès de son mari, il n'avait pas pu s'en empêcher. Il avait tant souffert de cette disparition si soudaine, si brutale, qu'il n'avait pas vu d'autre solution pour faire taire la douleur, au moins l'espace de quelques heures. C'était toujours ça de pris, non ? Non...parce qu'il était tombé dans un vrai cercle vicieux, un engrenage dont il devait absolument se sortir, même si c'était difficile. Il ne voulait pas devenir comme ces alcooliques qui perdaient tout contrôle et qui se détruisaient à petit feu tout en faisant du mal aux gens autour d'eux. Non, hors de question. Bien sûr, les mauvaises habitudes avaient la tête dure, mais ce soir, il avait décidé d'aller à la salle de sport plutôt qu'au bar. Si le sport pouvait devenir sa nouvelle échappatoire, ce serait mieux, non ? Mouais. Sauf s'il en faisait trop et se blessait dans le processus. Oui, bon, de toute façon, il n'en était pas là. Il en était même très loin. Quoiqu'il en soit, il éprouvait le besoin de se défouler et ce fut donc ce qu'il fit. Outre le chagrin qu'il éprouvait toujours lorsqu'il repensait à son mari, il y avait cette affaire sur laquelle il travaillait avec sa coéquipière. Une sombre affaire de kidnapping d'enfant. C'était toujours pire quand c'était des enfants...et dans les cas d'enlèvements, chaque seconde comptait. Alors, ne pas avancer le frustrait terriblement. Il se sentait parfaitement impuissant face à la situation et il avait du mal à le supporter.

Il ignorait combien de temps il était resté à la salle, mais au bout d'un moment, il finit par arrêter, totalement épuisé. Il se rendit aux vestiaires et prit une douche bien méritée avant de s'habiller et de finalement jeter un œil à son portable. Un message de Kalina ? Il haussa un sourcil. Pourquoi lui écrivait-elle à cette heure ? Peut-être avait-elle du nouveau dans l'enquête ? Inutile de dire qu'il ne s'était pas du tout attendu à un tel message. Il fixa l'écran d'un air totalement ahuri pendant de longues secondes. C'était quoi, ça ? Depuis quand elle l'appelait "bébé" ? Fronçant les sourcils, Jake se dit qu'elle avait dû se tromper de destinataire. Ce fut avec cette pensée qu'il quitta la salle de sport et qu'il monta dans sa voiture...avant de prendre la direction du bar. S'il était vraiment convaincu que la jeune femme s'était trompée, pourquoi était-il en train de rouler droit vers l'endroit où elle se trouvait ? Peut-être qu'au fond, il avait envie de la voir. Ou peut-être qu'il avait juste envie d'aller au bar et de boire quelques verres. Mouais. Bonjour la bonne résolution. De toute façon, que risquait-il ? Et puis, ça faisait un moment qu'il n'avait pas passé du temps avec sa collègue ailleurs qu'au poste. Il se souvenait encore de ce mariage...mariage où ils avaient partagé une danse, tous les deux. Mariage où Kalina avait été particulièrement belle. A l'époque, il s'en était voulu pour avoir eu cette pensée, ayant bêtement eu l'impression de tromper son défunt mari. Depuis quand trouver quelqu'un beau était-il synonyme de tromperie ? Oui, elle lui plaisait. Il ne pouvait pas le nier. Mais il ne se sentait tout simplement pas du tout prêt à s'investir dans une nouvelle relation. Ou même de tenter quelque chose.

Quoiqu'il en soit, il arriva rapidement près du bar et se gara non loin de l'établissement. S'il buvait, il allait devoir laisser la voiture là et prendre un taxi pour rentrer. Mais peu importe. Il pénétra donc dans le bar et chercha Kalina du regard. Il ne mit pas longtemps à la voir, en train de danser en compagnie d'un inconnu. Jake fronça les sourcils. Tout dans ses gestes portait à croire qu'elle était ivre ou, du moins, qu'elle avait déjà quelques verres dans le nez. Il ignorait qu'elle était du genre à passer ses soirées au bar... ou bien se serait-il passé quelque chose ? D'ailleurs, son état expliquait sans doute le sms... Sans plus attendre, le jeune homme s'approcha d'elle, posant une main sur son épaule. "Kalina ? Je suis là." Le type avec qui elle était en train de danser lança un regard pas content à Jake, mais ce dernier s'en fichait. Il incita la jeune femme à le suivre un peu plus loin en lui tenant doucement le bras. "Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi tu m'as demandé de venir ?" Pauvre Kalina. Sans doute allait-elle un peu tomber des nues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 21/09/2018
posts : 30
years old : La trentaine tout juste entamée
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: I just want to forget ft Jalina    Ven 28 Sep - 18:19





I just want to forget ft Jalina

C'est plus facile d'oublier

Ce n’était vraiment pas son genre de se trémousser et de danser aussi coller à un homme. Pour être honnête, ces dernières-années, elle n’avait pas vu beaucoup d’homme dans sa vie. Il lui fallait du temps avant de faire confiance. Au moins, cinq ou six rendez-vous. Puis, au moins quatre autres avant d’avoir le premier baiser. Peu d’hommes avait résisté. Pour les deux qui auraient dus gagner une médaille, c’était elle qui avait tout gâcher. Son manque de confiance et de sécurité l’avait poussé en retrait. Aller soyons honnête, elle n’avait offert son corps qu’à un seul homme. Pas plus. Pas moins. Et on ne pouvait pas dire que c’était une réussite. Soyons honnête, ces rêves érotiques avec le sexy Jake étaient mille fois mieux. Elle devait être certainement atteinte. Alors, accepter de danser avec un parfait inconnu, le laisser poser ses mains sur son corps, c’était vraiment une première. Pourtant, elle ne fit rien pour le repousser. Se collant même un peu plus contre lui. Même lorsqu’elle sentit son excitation, elle ne s’en alla pas. Alors, c’était ça ce que ressentait son père. Rien. Juste le vide. Ni la peur. Ni la culpabilité. Ni l’insécurité. Peut-être que demain, elle aurait honte. Peut-être qu’elle se sentirait encore plus seule. Cependant, elle n’avait pas envie de penser. Juste oublier. Mais surtout attendre Levi. Qu’est-ce qu’il foutait ? C’était toujours le premier à une fête et voilà, qu’il mettait quatre heures à se pointer. Alors qu’elle se retourna pour passer ses bras autour de l’inconnu, comme une dévergondée, quelqu’un posa sa main sur son épaule. Sans tous ces verres, elle aurait sursauté. Elle aurait même braqué son arme. Reflex de l’insécurité. Pourtant, elle ne fit rien. Juste se retourner. La tête dans les nuages, dans un monde paisible et heureux. Au début, elle eut dû mal à reconnaître l’homme. Sa vision était peut-être un peu flou. Ce fut le ton de sa voix. Cette voix qui lui soufflait des cochonneries la nuit. Putain, mais qu’est-ce qu’il foutait là ? Il s’était perdu ? Il fallait vraiment qu’il arrive dans les mauvais moments celui-là aussi. Le pire c’est qu’il l’attrapa par le bras et l’emmena vers un endroit plus calme. Pourquoi elle le suivit ? Sans doute, qu’elle n’était pas état de faire autre chose. Les mots qui prononçaient comme deux gouttes d’eau à du chinois. « Oh tu sais que t’es mignon quand tu t’inquiètes ? Mais je t’ai pas demandé de venir. » dit-elle en avançant tant bien que mal. Peut-être pas une très bonne idée des talons avec un coup dans le nez. Elle titubait. Heureusement, qu’il était là pour la soutenir. C’était la première fois, qu’ils étaient aussi proche depuis la danse. Cette fameuse danse, à ce fameux mariage où tout avait changé dans sa tête. Il était passé du gay pleurant son défunt mari, à celui de bi pleurant son défunt mari. Peut-être qu’au fond, elle confondait tout. Il était son coéquipier et sans doute le seul homme à qui elle faisait confiance. Dans son esprit tordu, elle prenait ses rêves pour de la réalité. C’était à peine s’il la remarquait lorsqu’elle rentrait dans le commissariat, alors que les flics bavaient sur ses longues jambes, même les mariés. « Tu sais, je suis contente que tu sois là. T’es tout sexy avec tes cheveux mouillés. » STOP. Elle avait vraiment dit ça ? Bordel de merde. Demain, elle allait vraiment regretter ses paroles. Elle allait s’en vouloir. La bonne nouvelle, c’est qu’elle n’avait pas l’alcool violant comme son père, mais plutôt franc. Peut-être qu’elle devrait rentrer chez elle tout de suite avant de dire un truc de travers. Mais, elle était tellement bien, là à côté de Jake. Lui l’aidant à s’asseoir sur les banquettes. « Tu devrais sortir plus souvent, on aurait moins l’impression que tu fais la gueule. » dit-elle avant d’exploser de rire. Mon dieu. Sauvez-nous. Heureusement, un serveur assez sexy passa par là. « Ton alcool le plus fort mon chou. » hurla-t-elle, lorsqu’il se retourna. Il la fixa un air amusé dans les yeux. Il se foutait de sa gueule. Il avait dû en voir beaucoup des comme elle. Bourrée. Pathétique. « Tu sais, je bois jamais d’habitude. Je veux pas lui ressembler. Mais, les images, elle tourne dans ma tête. Elles ne veulent pas s’arrêter. » dit-elle en le fixant des yeux. Mon dieu, qu’il était sexy. Elle était tellement absorbée par son visage, qu’elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle livrait une partie de sa vie. Une partie de son secret.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 14/09/2018
posts : 823
years old : 29 y.o.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: I just want to forget ft Jalina    Lun 1 Oct - 5:31

Il ne comprenait absolument pas pourquoi sa coéquipière lui avait demandé de la rejoindre. Ils ne se côtoyaient qu’au boulot, rien qu’au boulot. Exception pour le mariage où ils avaient fini par partager une danse. Un moment qui avait quelque peu perturbé Jake car il avait soudain découvert qu’il était encore capable de s’intéresser à quelqu’un et de trouver une personne jolie. Magnifique, même. Il avait beau être souvent en mode déprimé, il n’était pas aveugle pour autant. Il restait un homme, après tout. Et même s’il ne le montrait pas, il trouvait que Kalina était vraiment une femme sublime. Peut-être s’était-il un peu trahi lors du mariage en dévorant littéralement la jeune femme du regard pendant quelques instants. Mais au fond, ça n’avait pas d’importance.
Ce texto l’avait presque rendu fou sur le chemin car il n’avait cessé de se demander ce qui se passait. Après tout, si elle lui demandait de venir, il devait y avoir une urgence. Pourquoi d’autre voudrait-elle le voir en-dehors du travail ? Il était bien loin de se douter du spectacle auquel il assisterait bientôt. Il n’avait pas mis longtemps à la repérer dans ce bar, visiblement ivre, en train de se trémousser contre un inconnu qui posait ses sales pattes sur elle et qui semblait vouloir la bouffer sur place. Il avait un vrai regard de pervers et Jake détestait ça. Il détestait les hommes qui agissaient de la sorte, qui traitaient les femmes comme de vulgaires bouts de viande, juste bonnes à satisfaire leurs envies du moment. Il s’était donc dépêché de rejoindre Kalina. Vu son expression, oui, elle était déjà bien amochée. Alors, il l’entraîna vers un endroit plus calme, loin de l’autre pervers, et lui demanda pourquoi il était là. Inutile de dire qu’il ne s’était pas du tout attendu à une telle réponse. Il décida d’ailleurs d’ignorer la première partie. Mignon ? C’était l’alcool qui parlait, rien de plus.

« Si. Tu m’as demandé de venir. Et je commence à me demander ce que je fous là… » Il réprima un soupir, alors qu’il se posait vraiment la question. Néanmoins, il ne pouvait pas repartir comme ça. Pas en laissant sa coéquipière ici, dans un tel état. Il savait qu’elle était capable de se défendre, mais le pourrait-elle toujours en étant totalement bourrée ? Rien n’était moins sûr. Alors oui, il s’inquiétait, mais il n’y avait aucun mal à ça, si ?
Qu’est-ce qu’elle racontait encore ? Jake haussa un sourcil avant de finalement soupirer sans la moindre discrétion. « Tu es ivre. » Simple constatation. D’ailleurs, il ne savait même pas pourquoi il avait sorti ça. Merci, Captain Obvious.
Ils finirent par s’installer à une table et Jake se dit que le monde devait déjà bien tourner pour Kalina à cet instant. « Je ne fais pas la gueule. Et je sors souvent. » Mouais. Il fallait quand même admettre qu’il n’était pas non plus des plus souriants et bavards au commissariat. Pourtant, le vrai Jake, celui qui était complètement en proie au deuil et à la tristesse, le vrai Jake était là quelque part et commençait lentement à refaire surface. Et puis, oui, il sortait. Mais seul, la plupart du temps. Désespérément seul pour un rendez-vous en tête-à-tête avec une bouteille ou deux. Mais ce soir, ce serait lui, le gars raisonnable. Alors, lorsque le serveur arriva, il commanda une simple bière avant de reporter son attention sur la jeune femme. Elle semblait littéralement le dévorer des yeux et ça le gênait un peu. Beaucoup, même. Elle ne le regardait pas avec tant d’insistance d’habitude.

Elle reprit la parole, semblant vouloir se confier. Ou du moins tenter de le faire. Jake fronça les sourcils et l’observa. Elle aussi, luttait contre des démons intérieurs ? Bien sûr, chacun avait son lot de problèmes, mais à vrai dire, il n’avait jamais imaginé sa coéquipière malheureuse au point de venir se saouler dans un bar et sans doute prête à passer la nuit avec un parfait inconnu. « Quelles images ? De quoi tu parles ? Tu as de soucis ? » Il chercha son regard, véritablement inquiet pour elle. En tout cas, il ne fallait pas être devin pour en déduire qu’elle connaissait ou avait connu une personne abusant trop de l’alcool, une personne à laquelle, selon ses propres mots, elle ne voulait pas ressembler. Tout cela était bien mystérieux, mais peut-être l’alcool la ferait-elle parler un peu. Ironiquement.
En tout cas, le serveur revint avec leurs boissons et Jake but aussitôt une gorgée de sa bière avant de regarder le verre de Kalina d’un petit air sévère. « Tu devrais arrêter pour ce soir. » Venant de lui, c’était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 21/09/2018
posts : 30
years old : La trentaine tout juste entamée
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: I just want to forget ft Jalina    Sam 6 Oct - 18:30




I just want to forget ft Jalina

C'est plus facile d'oublier

Mon dieu. Elle allait vraiment regretter demain. Mais pour l’instant, elle était bien. Elle était même heureuse. Elle n’arrivait plus à se souvenir de la dernière fois, où elle avait été heureuse. Peut-être qu’elle ne l’avait jamais été. C’est vrai, toute son enfance était rythmée au son des coups, des engueulades. Un goût d’alcool. C’était à ça qu’elle pensait lorsqu’elle laissait les images l’envahir. Parce que c’était bien ça le problème. Son père buvait. Il tabassait sa famille. Son ordure d’ex boit et elle finit par abandonner son enfant. Trop de souvenirs douloureux dans un petit être. Non, elle n’avait jamais été heureuse. Même à ce moment-là, elle savait que c’était éphémère et que lorsqu’elle aurait décuvé, il faudrait remettre la casquette de la fille bien dans ses baskets (ou plutôt talons) et heureuse. Alors que son coeur et son âme appelaient à l’aide. Mais, demain arriverait bien vite. Pour l’instant, elle voulait se concentrer sur le présent. Enfin surtout sur la présence de l’homme qui faisait battre ses nuits. Celui qui la faisait mouillé au point d’envisager une relation ou plan cul pour assouvir ses fantasmes. Ouai, elle était tombée bien bas. Elle qui n’avait eu personne depuis longtemps, voulait oublier par le sexe, l’homme de ses rêves. Ou peut-être que la solution était de coucher avec lui. Peut-être qu’il était tellement nul qu’elle arrêterait de fantasmer. Bon pour ce dernier point, elle avait dû mal à l’imaginer. Vu comment il était beau comme un dieu, ça serait un sacrilège s’il était nul au lit. Bordel, il fallait qu’elle arrête de divaguer. Ça c’était la faute à l’alcool. Ce n’était pas ses habitudes. En général, elle était toujours au garde-à-vous. « Hum… Je dirais que tu es là, parce que t’avais envie de me voir… et tu trouves l’excuse de dire que c’est moi qui t’es fait venir... » dit-elle en explosant de rire. Ça non plus, ce n’était pas ses habitudes. D’accord, elle était due genre souriante, mais c’était un masque. Elle était drôle mais elle se forçait pour ne pas laisser la noirceur envelopper son corps. Elle n’était pas du genre à rire comme une dinde pour un oui ou pour un non. « Eh oh je te permets pas de dire que je suis ivre. » dit-elle en fronçant les sourcils et en lui donnant une petite tape sur l’avant-bras. Elle faisait la tête comme une gamine. Dis donc, l’alcool ne lui réussissait pas du tout. Elle aurait dû avoir honte. Elle aurait sans doute honte demain, mais pour l’instant, elle avait envie de s’amuser. Et ce n’était pas avec la gueule de dix pieds de long que nous tirait le beau gosse, qu’elle allait s’amuser. « Si tu fais la tête. Tu fais toujours la tête. Je sais pas si tu sais mais ils se font des paris au commissariat. Le premier qui arrivera à te faire sourire remportera 500 dollars. » Aie. Qu’on la fasse taire. Mais c’était plus fort qu’elle. Comme si sa franchise était décuplée avec l’alcool. Peut-être un peu trop. Elle avait parlé trop vite. C’était bien de sentir vivante, heureuse mais elle était vulnérable. Elle laissait les barrières autour de son coeur tombées. Elle entendit ses questions mais fit comme si de rien était. Elle n’osait même pas le regarder. Elle sentait déjà son regard sur elle. Ce regard de pitié. C’était trop. Heureusement, le serveur revient avec leurs verres. Elle n’attendit pas le feu vert et porta sa boisson à ses lèvres. Encore plus d’alcool. C’était peut-être pas une bonne idée, surtout que la dernière phrase de Jake venait de la mettre en colère. Est-ce qu’il était sérieux ? Il lui donnait des ordres ? Lui qui passait ses journées à faire la gueule. « Ecoute, t’es pas le seul à avoir des problèmes. Autour de toi, les gens continuent à vivre. » Elle porta son verre à sa bouche et le but cul-sec. Elle allait avoir besoin de courage pour la suite, mais il était temps qui se réveille. « Tu sais, on est encore vivant nous. Tes amis. Ta famille. Tes collègues. On vit tous des choses difficiles. On a peur de rentrer chez soi. On fait un détour de dix minutes pour éviter de passer devant un pauvre bâtiment. On pleure quand on voit une mère avec son enfant. Mais on se relève parce que sinon, on ferait mieux de se tirer une balle. » Sur cette longue tirade fort sympathique, elle se leva et décida de retourner danser. Pour l’instant, elle se sentait bien. Demain, il serait temps de regretter. Pourtant, elle eut à peine fait un pas en avant qu’elle sentit le monde se brouillait autour d’elle. Le bar tanguait. Ou alors c’était peut-être elle qui tombait.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


second ward


avatar


in town since : 14/09/2018
posts : 823
years old : 29 y.o.
❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: I just want to forget ft Jalina    Ven 12 Oct - 0:13

Jamais il n’aurait cru être témoin d’un tel…spectacle. Si on lui avait dit qu’un jour, il verrait sa coéquipière totalement ivre dans un bar, il ne l’aurait sans doute pas cru. Après tout, la jeune femme et lui n’étaient pas amis et normalement, ils ne se fréquentaient pas en-dehors du boulot. Sauf lors de ce fameux mariage. Ça avait vraiment été une exception. Alors, il n’avait vraiment pas compris pourquoi elle lui avait envoyé ce message. Et il n’avait pas non plus compris pourquoi il avait répondu à l’appel. A présent, il avait décidé de ne plus se poser la question, ça ne servait à rien et puis, il était là. Pourquoi Kalina semblait convaincue qu’elle ne l’avait pas fait venir ? Était-elle déjà ivre au point d’oublier la moitié de ce qu’elle faisait ? Jake fronça les sourcils et lui mit son portable sous le nez, avec le message en question. « Ça te suffit comme preuve ? Tu crois vraiment que je suis venu par simple bonté d’âme ? » Mouais. Un peu quand même. Après tout, Jake était quelqu’un de gentil, quelqu’un sur qui on pouvait compter et même si la jeune femme et lui n’étaient pas très proches, il était venu. A présent, il était presque content de l’avoir fait, vu l’état de la brune. Hors de question de la laisser rentrer seule dans cet état. Et puis, des gens mal intentionnés pourraient très bien profiter de la situation pour lui faire du mal. Certes, elle n’était pas une petite chose fragile et sans défense, il avait eu l’occasion de s’en rendre compte plusieurs fois dans le cadre de leur travail, mais là, c’était différent. Elle tenait à peine sur ses jambes.

« Mouais. C’est généralement ce qu’on dit quand on est ivre. » Il en savait quelque chose. Et il allait vraiment devoir se reprendre en main. Alors pourquoi ne pas commencer ce soir en ne buvant qu’une seule bière ? De toute façon, là, il avait clairement autre chose à faire que de se concentrer sur son propre désarroi. La suite le surprit pas mal. Il écouta Kalina en haussant les sourcils. Qu’est-ce qu’elle racontait ? La première partie, oui, il le savait. Elle n’était pas la seule à le lui avoir dit. Il savait qu’il n’était pas seul, il savait qu’il avait des amis, une famille, des proches sur qui compter. Mais ce n’était pas plus facile pour autant. Néanmoins, la suite le laissa quelque peu perplexe. Il devina sans mal que la jeune femme avait dû vivre quelque chose de difficile, voire d’horrible, par le passé. Mais quoi, au juste ? Sa curiosité venait d’être sérieusement piquée. Toutefois, était-ce vraiment bien de vouloir profiter de l’état d’ébriété de quelqu’un pour en savoir plus sur sa vie et son passé ? « Quoi ? » Il n’eut pas le temps de poursuivre car déjà, Kalina s’était levée, sans doute dans l’optique de retourner sur la piste de danse. Jake fronça les sourcils avant de se lever d’un bond en la voyant tanguer dangereusement. Il la rattrapa de justesse avant qu’elle ne chute, lui évitant ainsi de s’ouvrir le crâne par terre. « Fais attention ! »

Il l’aida à se redresser doucement, puis à se rasseoir tout en prenant place à côté d’elle, l’empêchant ainsi de se lever à nouveau. « Ça va ? » Il l’observa avec sérieux, mais aussi avec une certaine bienveillance. Parce que oui, Jake était quelqu’un de bienveillant à la base et à cet instant précis, il s’inquiétait vraiment pour sa collègue. « Sérieusement… qu’est-ce qui te met dans un état pareil ? » Bon sang. Même comme ça, elle était belle. Très belle, même. Mais il ne devait pas se laisser distraire, ce ne serait absolument pas une bonne idée. Alors, il finit par détourner le regard, attrapant sa bière pour en boire une longue gorgée. « Je te ramène chez toi. » C’était non négociable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



❀ chained to the rhythm
MessageSujet: Re: I just want to forget ft Jalina    

Revenir en haut Aller en bas
 
I just want to forget ft Jalina
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
purple haze :: harvey, illinois :: i'm gonna pop some tags-
Sauter vers: